Accueil » Actualité » Ce soir, la sonde Juno va survoler la lune de Jupiter à distance réduite

Ce soir, la sonde Juno va survoler la lune de Jupiter à distance réduite

La sonde Juno de la NASA s’apprête à s’approcher de la lune Ganymède de Jupiter d’ici quelques heures. Cela sera la première fois qu’un engin spatial s’approche aussi près du satellite naturel en 20 ans depuis la sonde Galileo.

La sonde Juno de la NASA va survoler Ganymède aujourd’hui à 19h35, heure française. Aucune sonde spatiale ne s’est approchée aussi près de la lune de Jupiter depuis Galileo qui avait été lancée en 1989 par la navette Atlantis de la NASA. En effet, Juno s’approchera à seulement 1038 kilomètres de la plus grosse lune du Système solaire.

Les cartes géologiques et mosaïques de la lune Ganymède
Les cartes géologiques et mosaïques de la lune Ganymède – Crédits : USGS Astrogeology Science Center / Wheaton / NASA / JPL-Caltech

Juno a décollé le 5 août 2011. Elle est entrée en orbite autour de la planète Jupiter le 4 juillet 2016. Quelques semaines plus tard, la sonde spatiale réalisait le survol le plus proche de la planète. Elle en a profité pour capturer des photos incroyables. Aujourd’hui, la sonde Juno de la NASA s’apprête à réaliser un nouvel exploit en survolant l’un des 79 satellites naturels de Jupiter le plus près possible.

Juno va d’abord survoler Ganymède avant de se diriger vers Jupiter

Dans un communiqué de la NASA, le chercheur Scott Bolton du Southwest Research Institute de San Antonio a expliqué que : « Juno transporte une suite d’instruments sensibles capables de voir Ganymède d’une manière qui n’a jamais été possible auparavant. En volant si près, nous ferons entrer l’exploration de Ganymède dans le 21e siècle ».

Ganymède n’a pas encore révélé tous ses secrets à la communauté scientifique. Cette lune intéresse tout particulièrement les chercheurs puisqu’il s’agit de la seule lune à avoir une magnétosphère. Cela signifie qu’elle est dotée d’un champ magnétique. Pour observer Ganymède, la lune Juno se servira de trois caméras différentes, d’instruments radio, d’un spectrographe ultraviolet (UVS), d’un radiomètre à micro-ondes (MWR) et du Jovian Infrared Auroral Mapper (JIRAM).

Enfin, Juno ne se contentera évidemment pas d’observer Ganymède. Moins de 24 heures après son approche de la lune, la sonde spatiale de la NASA effectuera son 33e survol scientifique de Jupiter. D’ailleurs, son l’atmosphère s’est récemment dévoilée en plusieurs images sous différentes lumières.

Source : Space.com