Accueil » Actualité » NASA : la sonde OSIRIS-REx veut prélever un échantillon de l’astéroïde Bennu

NASA : la sonde OSIRIS-REx veut prélever un échantillon de l’astéroïde Bennu

La sonde spatiale destinée à prélever des échantillons de Bennu a testé toute sa mécanique avant de passer à la dernière étape de sa mission.

La sonde OSIRIS-REx de la NASA a terminé avec succès son deuxième essai d’atterrissage sur l’astéroïde Bennu après s’être approchée à une distance de 40 mètres de sa surface.

Image 1 : NASA : la sonde OSIRIS-REx veut prélever un échantillon de l'astéroïde Bennu
Crédit : NASA / Centre spatial Goddard

La sonde spatiale OSIRIS-REx est arrivée en orbite de l’astéroïde Bennu en 2018 dans le but d’étudier cet objet cosmique, le cartographier, mais surtout d’en prélever un échantillon. La mission est jusqu’à présent un succès total, mais celle-ci est loin d’être terminée. La sonde de la NASA avait quitté la Terre depuis Cap Canaveral le 8 septembre 2016 et a effectué un voyage de plus de deux ans pour arriver à destination. En 2018, la sonde avait trouvé des traces d’eau sur l’astéroïde. Depuis 2019, celle-ci se trouve en orbite de l’astéroïde et nous a fait parvenir des images de Bennu.

Pour mener à bien sa mission, OSIRIS-REx doit effectuer une manœuvre appelée « Touch & Go« . La sonde doit se poser, prélever des échantillons de l’astéroïde Bennu puis retourner sur Terre en toute sécurité. Pour mener à bien ce processus, dont l’exécution est très complexe, toutes les procédures doivent être testées. C’est pourquoi la NASA a effectué de nombreux tests avant d’entreprendre la manœuvre finale.

Quand et comment va se dérouler la manœuvre ?

Le 20 octobre, le vaisseau spatial se rendra à la surface de l’astéroïde lors de sa première tentative de collecte d’échantillons. Au cours de cet événement, le mécanisme d’échantillonnage OSIRIS-REx touchera la surface de Bennu pendant environ cinq secondes. Il déclenchera une charge d’azote sous pression pour perturber la surface de l’astéroïde puis prélèvera un échantillon avant que l’engin spatial ne recule dans le vide de l’espace.

Si tout se passe comme prévu, la sonde devrait ramener l’échantillon sur Terre le 24 septembre 2023. Selon la NASA, Bennu a une chance sur 2700 de percuter la Terre en 2135. Si cela venait à se produire, la NASA espère que ses recherches permettront de détruire l’astéroïde ou de le détourner de sa trajectoire.

Source : NASA