Accueil » Actualité » Netflix : consommez moins de data sous Android avec le nouveau codec AV1

Netflix : consommez moins de data sous Android avec le nouveau codec AV1

Afin de rendre le visionnage moins gourmand en data, Netflix vient de développer un nouveau codec : l’AV1. Sur Android, celui-ci utilise moins de Go qu’auparavant.

Image 1 : Netflix : consommez moins de data sous Android avec le nouveau codec AV1

Vous l’avez peut-être remarqué, le fait de regarder des contenus Netflix consomme beaucoup de data, et on arrive rapidement à la fin de son forfait téléphonique lorsqu’on est en 3G. Les utilisateurs réclamaient donc à la plateforme de streaming une solution afin de consommer moins de data.

Netflix : quel est son impact sur l’environnement ? 

Ayant remarqué le problème, Netflix a annoncé il y a quelques années qu’elle allait s’associer avec Amazon, Google et Intel pour trouver une solution. L’objectif était de développer un nouveau codec libre de droits fonctionnant sur Android pour répondre aux utilisateurs mécontents. En 2018, ces entreprises de la Tech ont révélé le fruit de leur travail avec le nouveau codec AV1, permettant une économie de 30% de data utilisées pour regarder des vidéos sur Netflix, qui sont généralement en HDR 4K. Aujourd’hui, l’entreprise propose ce codec sur de nombreux titres, pour les utilisateurs qui auront coché la fonction « Save Data ».

Télécharger Netflix gratuitement

Un codec utile pour de nombreux acteurs technologiques

Le codec AV1 va aussi servir à d’autres acteurs technologiques, car on peut l’utiliser sans payer de royalties. Le consortium à l’origine de cette innovation est l‘Alliance for Open Media, qui comprend depuis 2016 Amazon, Google, Intel, Microsoft, Netflix, ainsi que d’autres entreprises américaines. L’arrivée d’Apple en 2018 a changé la donne, car ses appareils n’étaient pas compatibles avec la norme VP9. C’est pour cela qu’on ne peut pas regarder de vidéos 4K sur l’Apple TV par exemple. 

Netflix va investir 20 milliards de dollars en contenus en 2020

Néanmoins, le codec AV1 n’en est qu’à ses début. Tout d’abord, il est limité à ceux qui cocheront la fonction « save data ». Par ailleurs, l’activation du codec (par exemple sur Youtube) génère un avertissement expliquant que la diffusion nécessite un processeur puissant. Ce qui prouve bien que l’utilisation de ce codec n’est pas encore accessible à tout le monde. 

Source : TheVerge