Accueil » Actualité » Netflix ne portera pas son application iPad sur macOS

Netflix ne portera pas son application iPad sur macOS

Netflix abandonne le portage de son application iPad sur macOS avec Catalyst. La technologie vient d’être lancée lundi, mais à cause de son manque de maturité, elle n’aura pas convaincu. Seule une vingtaine d’applications iPad sur une bibliothèque d’un million sont présentes sur le Mac App Store.

Image 1 : Netflix ne portera pas son application iPad sur macOS

Pour simplifier l’expérience utilisateur, Apple a toujours fait en sorte que son matériel et ses logiciels s’imbriquent parfaitement les uns avec les autres. C’est d’ailleurs l’une des raisons pour lesquelles on parle d’écosystème Apple, et que certains lui reprochent son manque d’ouverture. Dans cette optique, la firme s’est engagée l’année dernière à fournir tous les outils pour permettre aux développeurs d’adapter simplement une application iPad sur macOS. 

La technologie, nommée Catalyst, aurait donc dû permettre de développer un seul code source pour supporter deux plateformes, et par la même occasion permettre au consommateur de ne payer qu’une seule fois pour en profiter sur iPad et macOS.

Netflix renonce en attendant un système plus mature

Netflix avait annoncé un portage de son application iPad sur macOS, mais le géant du streaming a finalement renoncé pour le moment. Une décision qui est très largement partagée par les éditeurs et les développeurs indépendants, notamment DC Universe et Asphalt 9 qui eux aussi abandonnent leur portage. 

Apple a déployé Catalyst ce lundi, et le moins qu’on puisse dire, c’est que le projet ne remporte pas le succès escompté. Le Mac App Store ne compte qu’une vingtaine d’applications iPad sur une bibliothèque d’un million.

Selon Bloomberg, les développeurs reprochent au framework d’être mal adapté aux spécificités des deux plateformes. En particulier les fonctionnalités tactiles qui sont difficilement transposables sur macOS. D’autre part, le système implique toujours la soumission de deux applications sur chacune des boutiques, si bien que l’utilisateur final doit toujours payer s’il souhaite acquérir l’application sur les deux plateformes.

L’objectif d’Apple d’ici deux ans est de proposer un seul magasin d’application pour toutes ses plateformes. L’échec du lancement de Catalyst risque de repousser l’échéance, et ternir la réputation d’Apple s’il n’apporte pas des solutions rapidement.

Source : Bloomberg