Accueil » Actualité » New-York autorise une réouverture partielle de ses cinémas

New-York autorise une réouverture partielle de ses cinémas

Après une année catastrophique pour l’industrie cinématographique, tous les regards se tournent désormais vers l’annonce d’une ouverture partielle des salles obscures à New-York.

Durement frappés par la crise sanitaire, les Etats-Unis pourraient commencer à sortir la tête de l’eau. Andrew Cuomo, le gouverneur de la ville de New-York, vient de faire une annonce encourageante et très attendue. En effet, la ville s’apprête à ouvrir ses salles obscures, mais de manière partielle, avec la mise en place d’un protocole sanitaire strict. Cette réouverture est un véritable soulagement pour les exploitants, asphyxiés par leurs charges mensuelles dans une ville considérée comme une des plus chères au monde. Attendue pour la première semaine de mars, cette renaissance des salles de projection pourrait être de bonne augure pour la suite, si la pandémie tend toujours à décroître.

Salle de cinéma
New-York ouvre enfin ses salles de cinéma – Crédit : CNC

Les autorités restent cependant très prudentes et examineront la bonne mise en place des différents protocoles. Après une année de fermeture jour pour jour, le 5 mars 2021 risque de rester dans toutes les mémoires.

Une bouffée d’oxygène !

C’est sans doute le superlatif le plus repris dans la presse américaine. Longuement attendue, l’annonce du gouverneur Cuomo a déclenché une véritable vague d’euphorie sur les réseaux sociaux. Mais les termes sont bien précis. La jauge maximale autorisée sera de 25% de la capacité de la salle avec une limite de 50 spectateurs. Pourtant, en coulisses, de nombreux exploitants continuent de faire grise mine.

Selon eux, l’offre de films disponibles ne donnera pas envie aux spectateurs de s’aventurer à nouveau dans les salles de la ville. Et les restrictions mises en place ne seraient pas viables économiquement pour les plus petites structures. C’est pourquoi de nombreux exploitants garderont leur rideau baissé, en attendant une autorisation d’exercer dans des conditions normales. Par ailleurs, certains regrettent que la vente de nourriture et boissons soit toujours interdite dans le cadre de ce projet de réouverture.

Les autres états, et pays amis, surveilleront de près le protocole mis en place par la ville de New-York. En effet, de nombreux pays envisagent de commencer un dé-confinement progressif, souhaitant lâcher du lest auprès des acteurs culturels. C’est notamment le cas en France, ou malgré des annonces sur les événements estivaux, une réouverture se fait toujours attendre. La Ligue de Broadway encourage également la décision historique du gouverneur, attendant de pouvoir dé-confiner ses théâtres, probablement en septembre prochain.

Cette annonce marque le début de grands espoirs pour de nombreux créatifs et acteurs culturels. La nation a été profondément touchée par la crise mondiale, alors si le modèle s’avère viable, d’autres pourraient lui emboîter le pas. Le retour à la vie d’avant n’est pas pour tout de suite, mais ces premières mesures marquent une nouvelle étape décisive pour le futur.

Source : Heroïc Hollywood

Covid-19 : De nouveaux espoirs autour de la production du vaccin Pfizer