Accueil » Actualité » Nintendo songerait à ne plus fabriquer de consoles physiques

Nintendo songerait à ne plus fabriquer de consoles physiques

Image 1 : Nintendo songerait à ne plus fabriquer de consoles physiques

L’avenir de Nintendo sera-t-il dans la dématérialisation ? Bien que la Switch, dernière console de la compagnie en date, soit un véritable succès commercial, les propos du PDG du géant du jeu vidéo dans un entretien accordé à Nikkei laissent penser que Nintendo pourrait, à terme, totalement abandonner la fabrication de consoles physiques.

>> Nintendo Switch : on craque pour la nouvelle console hybride ?

Shuntaro Furukawa, président de Nintendo depuis juin 2018, affirme au journal nippon : « nous ne faisons pas une fixation sur nos consoles, et la compagnie n’aurait aucun mal à abandonner la production de consoles si les circonstances l’exigeaient ». Les propos du dirigeant paraissent étranges lorsque l’on sait qu’il s’est vendu près de 23 millions de Switch en 2018. Mr Furukawa précise : « nous vendons une console et des logiciels spécialement conçus pour proposer l’expérience Nintendo. Cela dit, la technologie évolue. Nous continuerons d’être flexibles quant à la manière de proposer cette expérience à l’avenir ».

>> Nintendo Switch : le top des trucs et astuces pour exploiter la console à 100%

Bien avant sa nomination au poste de PDG, Mr Furukawa avait déjà fait part de son intention d’orienter la compagnie vers les applications mobiles, un secteur qui selon lui, pourrait générer 910 millions $ (800 millions €) de chiffres d’affaires. Parmi les premiers signes de ce revirement stratégique, on aura par exemple remarqué que la compagnie s’essaie au jeu en streaming, au Japon uniquement, avec « Resident Evil 7 », par exemple. La rupture avec ses prédécesseurs est nette, car la compagnie était auparavant connue pour ne proposer ses jeux et licences que sur son propre matériel.