Accueil » Actualité » Nissan tease Ariya, son futur crossover électrique à 2 semaines de son annonce officielle

Nissan tease Ariya, son futur crossover électrique à 2 semaines de son annonce officielle

À 2 semaines de sa présentation officielle, Nissan multiplie le teasing autour de son futur crossover électrique compact Ariya. Aujourd’hui, c’est dans une courte vidéo que le constructeur japonais en dévoile un peu les lignes.

Image 1 : Nissan tease Ariya, son futur crossover électrique à 2 semaines de son annonce officielle
Crédits : Nissan

Le crossover Ariya présenté dans cette courte vidéo trouve son origine dans le concept-car du même nom dévoilé au salon de l’automobile de Tokyo en octobre 2019. Il est encore difficile de savoir ce qui le diffère du prototype présenté à l’époque.

Nissan présentera l’Ariya en direct sur Internet

Ariya marque, d’après Nissan, un nouveau chapitre dans le marché automobile. Son annonce est d’ailleurs intitulée « The Nissan Next ». Le constructeur décrit son crossover électrique comme « révolutionnaire ». Il est fait mention d’une « technologie autonome permettant une nouvelle sensation de liberté ». Bien que le discours soit très marketing, il illustre la volonté du géant japonais de marquer le lancement de son crossover électrique d’une pierre blanche.

C’est le 15 juillet à 8 heures du matin (heure française) que sera présenté le nouveau véhicule. L’évènement sera en ligne, filmé depuis le pavillon Nissan de Yokohama au Japon. Afin d’attirer l’attention du public, le constructeur vient de publier une vidéo de 30 secondes montrant subrepticement les lignes générales du crossover, sans pour autant ne dévoiler plus que les logos Ariya et Nissan qui devrait apparaître en grosses lettres sur le hayon.

Peu d’informations sont disponibles. On sait qu’il est construit sur la plateforme CMF-EV, conçue par le groupe Renault-Nissan-Mitsubishi pour servir de base à de nombreux véhicules électriques des 3 marques, dont la surprenante Renault Morphoz. Il devrait être 4 roues motrices grâce à la présence d’un moteur sur chacun des essieux. Sa puissance devrait avoisiner les 300 chevaux. Il fera appel à la plateforme de conduite autonome maison dénommée ProPilot 2.0. Il est probable que Nissan conserve le système de charge bidirectionnelle que l’on trouve sur la Leaf et qui permet d’alimenter des bâtiments en cas d’urgence.

Source : InsideEVs