Accueil » Actualité » Des étudiants vont nommer le prochain Mars Rover

Des étudiants vont nommer le prochain Mars Rover

La NASA a décidé de laissé les étudiants choisir le nom du prochain robot à aller sur Mars. Voici les détails du concours.

Logo de la campagne Name The Rover
Crédits : NASA

La NASA a décidé de donner à des étudiants l’opportunité de choisir le nom du prochain robot à destination de mars. Pour le moment, son nom se limite à Mars 2020, ce qui est un peu fade.

Tout le pays s’y met

Les participants auront jusqu’au premier novembre pour rendre un court essai de 150 mots expliquant pourquoi la NASA devrait choisir leur nom pour le robot. N’étant pas citoyen américain, vous ne pourrez pas participer, mais on vous laisse quand même jeter un œil au site officiel du concours.

Les essais seront notés sur leur pertinence et leur originalité. Un nom comme Wall-e ne sera donc sûrement pas accepté. Il faut dire que Mars 2020 n’est pas si mignon avec sa taille de voiture et ses 1040 kg.

Enfin, tout dépend des juges, car la NASA recherche des juges volontaires. Et n’importe quel citoyen âgé de plus de 18 ans a le droit de se proposer. Quand on voit le nombre de trolls sur internet, on ne peut qu’espérer que seuls des gens responsables demandent le poste.

Il veut faire comme son grand frère

Le président de l’agence spatiale, Jim Bridenstine, trouve que c’est « Une merveilleuse opportunité d’impliquer la jeunesse de notre nation dans les missions de la NASA. » Il faut savoir malgré tout que l’idée n’est pas de lui.

En effet, le rover Curiosity doit déjà son nom à une enfant de 6ème. Enfin, qui était en 6ème il y a 10 ans, elle doit maintenant avoir 21 ou 22 ans.

Et en parlant de Curiosity, le nouveau Mars 2020 lui ressemble étonnamment. Du moins, il présente le même châssis et le même système d’atterrissage que son grand frère.

Plus d’infos sur la vie sur mars ?

Mars 2020 sera lancé depuis le Cape Canaveral en juillet 2020, et le gagnant du concours y sera invité. Le nouveau robot de la NASA pourra alors compléter les recherches de Curiosity quant à l’existence de vie sur mars il y a fort longtemps.

Peut-être alors pourrons-nous trouver une solution pour y vivre nous-mêmes. Pour l’instant la seule possibilité, d’après Elon Musk, reste dangereuse, puisqu’il s’agit d’envoyer une bombe nucléaire sur la planète rouge.