Accueil » Actualité » Oblivion va devoir se rhabiller

Oblivion va devoir se rhabiller

La dernière production des studios de Bethesda Softworks sur PC et Xbox 360, à savoir The Elder Scrolls : Oblivion, a rencontré quelques problèmes avec les organismes conservateurs américains. Le fin mot de l’histoire, qui n’est pas sans rappeler un certain GTA San Andreas, aura valu au jeu de faire réévaluer le public pour lequel il est destiné, tout ça à cause de quelques jeunes filles un peu trop dénudées.

L’évolution du jeu en ligne

Le concept du jeu de rôle en ligne est en train de prendre un tournant dans le monde du jeu vidéo. Si autrefois les quelques Diablo 2 et comparses basaient surtout leur publicité sur un univers particulier et une série de quêtes au cours de l’histoire, la tendance lancée par World of Warcraft, puis maintenant par Oblivion, fait plus penser à un bar-tapas dans lequel il est bon esprit de se retrouver. Dans cette optique, l’esthétique et les possibilités du jeu et des personnages sont poussées à leur maximum afin d’attirer un maximum de joueurs potentiels : une très grande partie des joueurs de World of Warcraft n’avaient jamais joué régulièrement à un jeu en ligne avant.

Des jolies filles nues en prime

Et Oblivion, ou tout du moins des développeurs tiers s’adonnant au jeu, semblent avoir trouvé la technique imparable pour attirer les joueurs : le charme. Ainsi, l’apparition d’un mod créé par une équipe indépendante de Betheda Softworks permet aux joueurs de sélectionner un personnage féminin et de la faire apparaître la poitrine à l’air libre, sans vêtements au dessus de la ceinture. Racoleur, certes, mais efficace puisque le mod s’est très rapidement fait connaître et est arrivé jusqu’aux yeux et aux oreilles de certains organismes conservateurs américains qui, dans la foulée de GTA San Andreas et son fameux “Hot Coffee”, aura subi les foudres de ces derniers. Ainsi, le jeu s’est vu réévalué par l’Entertainment Software Rating Board, qui a revu sa copie en classant le jeu dans la catégorie “Mature” alors qu’il était avant classé “Teen” (adolescents). La raison invoquée : nudité, et puisqu’on y est, un “excessive gore” (violence excessive) a été ajouté à la feuille des charges.

Le mauvais élève des jeux vidéo

Il est cependant amusant de constater une chose : L’éditeur de GTA San Andreas, qui a payé les pots cassés après l’affaire du “Hot Coffee”, se nomme Take-Two Interactive. Bien. Maintenant, je vous laisse deviner le nom de l’éditeur de The Elder Scrolls : Oblivion… Oui, c’est bien le même.

Source : Reuters