Accueil » Actualité » OPPO : la reconnaissance veineuse pourrait bientôt équiper les montres connectées

OPPO : la reconnaissance veineuse pourrait bientôt équiper les montres connectées

OPPO envisagerait de développer des montres connectées et des « wearables » équipés d’une reconnaissance veineuse. Cette alternative à la reconnaissance d’empreintes digitales a déjà fait ses preuves sur les smartphones.

En Chine, OPPO a obtenu un nouveau brevet qui concerne les montres connectées et les « wearables » en général. Il s’agit d’un brevet sur la reconnaissance veineuse pour déverrouiller les objets connectés. Ce n’est pas la première fois que la reconnaissance des veines est utilisée par les constructeurs, mais c’est bien la première fois que l’on en entend parler pour les technologies portables comme les montres connectées.

L'OPPO Watch
L’OPPO Watch – Crédit : OPPO

En effet, LG a lancé en 2019 le G8 ThinQ en le qualifiant de « Touchless Phone ». Il est équipé de la technologie « Hand ID » qui analyse la paume de votre main avec des signaux infrarouges visibles à travers les veines. Bien entendu, la reconnaissance veineuse ne remplacera pas de sitôt la reconnaissance faciale et le lecteur d’empreinte digitale, mais c’est une alternative prometteuse.

Les montres connectées sont les candidates idéales pour la reconnaissance veineuse

La technologie d’OPPO qui travaille aussi sur une nouvelle technologie de caméra sous l’écran aurait donc un fonctionnement similaire à celle de LG, mais pour les montres connectées au lieu des smartphones. La reconnaissance des veines pourrait par exemple fonctionner automatiquement quand vous attachez votre montre autour de votre poignet.

Mais alors, vous vous demandez peut-être pourquoi faut-il sécuriser les montres connectées ? La raison principale est le paiement sans contact. Quelqu’un en possession de votre montre peut faire des achats sans votre autorisation ou même récupérer vos informations bancaires. Cela s’applique uniquement si vous avez déjà activé la fonction sur votre smartwatch.

Ce n’est d’ailleurs pas vraiment surprenant que les montres connectées bénéficient un jour de la reconnaissance veineuse. Elles utilisent déjà en permanence une pléthore de capteurs pour surveiller le bien-être et la santé de l’utilisateur. D’ailleurs, la première montre connectée de Facebook aura deux caméras et un cardiofréquencemètre.

De plus, il ne faut pas oublier qu’il s’agit seulement d’un brevet. Il est donc tout à fait possible qu’OPPO décide de ne pas développer de reconnaissance veineuse pour ses prochaines montres. Mais, s’il le fait, on ne verra sûrement pas une telle technologie avant l’année prochaine au plus tôt. Quoi qu’il en soit, d’autres constructeurs n’hésiteront probablement pas à se tourner prochainement vers cette technologie. En plus des wearables, la reconnaissance veineuse pourrait aussi s’adapter à d’autres appareils tels que les ordinateurs portables, les serrures connectées, les antivols, les cadenas, etc.

Source : NotebookCheck