Accueil » Actualité » Orange et CanalSat font-ils de la vente forcée ?

Orange et CanalSat font-ils de la vente forcée ?

L’UFC-Que Choisir fait à nouveau parler d’elle, et s’en prend cette fois à l’opérateur Internet Orange. Selon l’association de consommateurs, Orange a abonné certains de ses clients au bouquet télévisé de CanalSat sans leur accord.

Aujourd’hui, l’UFC dénonce une pratique « particulièrement pernicieuse ».

De la vente forcée selon l’UFC

« À l’occasion des fêtes de fin d’année, Orange proposait encore à ses nouveaux clients ‘3 mois d’accès gratuit’ à CanalSat ‘sans engagement’. Autre bonne nouvelle, les frais d’accès étaient ‘offerts’. C’était compter sans les minuscules mentions de bas de page précisant qu’il revenait au client de résilier l’offre par courrier ‘au plus tard 15 jours avant la fin des 3 mois’. Quant aux frais d’accès, ils étaient en fait facturés, avant d’être remboursés si le client restait abonné à l’issue de l’offre gratuite », dénonce l’UFC-Que Choisir.

Selon l’association de consommateurs, des dizaines de clients se sont plaints d’avoir été abonnés sans leur accord à l’offre télévisée de CanalSat. Tous ont été contactés par Orange, qui leur a proposé de bénéficier de cette offre promotionnelle. Les clients en question n’auraient donc pas été prévenus de l’abonnement à la suite de l’offre.

Notre avis : cette pratique est vieille comme le monde, et AOL s’est déjà vu condamné pour des abonnements souscrits de la même manière en France il y a quelques années. Il s’agit toutefois de déterminer ici si l’abonnement à CanalSat est considéré comme un service accessoire à l’abonnement d’Orange, car c’est la seule condition dans laquelle ces abonnements peuvent être considérés comme illégaux, selon l’UFC.