Accueil » Actualité » Le « trouble du jeu vidéo » est une maladie, selon l’OMS

Le « trouble du jeu vidéo » est une maladie, selon l’OMS

Le « trouble du jeu vidéo », soit l’addiction aux jeux vidéo, est officiellement entrée dans le catégorie des maladies reconnues par l’OMS.

Image 1 : Le « trouble du jeu vidéo » est une maladie, selon l'OMS

Le « trouble du jeu vidéo » vient d’être officiellement ajouté à la Classification internationale des maladies (CIM) par l’Organisation Mondiale de la Santé.

Le vote a eu lieu lors de la 72ème Assemblée mondiale de la santé qui s’est tenue à Genève du 20 au 28 mai.

Le trouble du jeu est décrit pas l’OMS comme « un comportement lié à la pratique des jeux vidéo ou des jeux numériques, qui se caractérise par une perte de contrôle sur le jeu, une priorité accrue accordée au jeu, au point que celui-ci prenne le pas sur d’autres centres d’intérêt et activités quotidiennes, et par la poursuite ou la pratique croissante du jeu en dépit de répercussions dommageables ».

Pour être considérée comme étant au stade de maladie, l’addiction et ses symptômes doivent avoir été constatés sur une période d’au moins 12 mois.

Bien que la décision ait été prise par plusieurs experts et médecins, elle soulève encore des débats. Plusieurs groupes de scientifiques estiment que l’OMS ne dispose pas de suffisamment d’éléments concrets. Certains opposants avancent même les effets bénéfiques des jeux vidéo pour le traitement de certaines maladies. L’Organisation précise cependant que cette pathologie ne toucherait qu’une très infime partie des joueurs.

Le débat n’est évidemment pas nouveau. Ce vote officiel de l’OMS pourrait néanmoins mal passer du côté de l’industrie. Le secteur des jeux vidéo qui rapportent des milliards d’euros chaque année ne le verra sans doute pas d’un bon oeil. 

>>> Les lumières LED mauvaises pour la santé et pour l’environnement