Accueil » Dossier » PC qui rame ? Et si on changeait le gestionnaire de tâches ?

PC qui rame ? Et si on changeait le gestionnaire de tâches ?

Le PC qui rame est l’un des problèmes que les utilisateurs de Windows rencontrent régulièrement. Avant de penser que le responsable est un virus, mieux vaut installer un gestionnaire de tâches alternatif dont voici une sélection.

Image 1 : PC qui rame ? Et si on changeait le gestionnaire de tâches ?

Anvir Task Manager

Un PC qui rame, c’est l’un des problèmes que les utilisateurs de Windows rencontrent un jour ou l’autre. Avant de se persuader que le souci ne peut venir que d’un virus, il est conseillé de s’attarder sur son gestionnaire de tâches qui peut révéler bien des surprises.

Cet utilitaire fourni par défaut avec tous les Windows permet d’inspecter tous les processus en cours et de les éliminer s’ils sont inutiles. Toutefois, de nombreux gestionnaires de tâches alternatifs (sharewares ou freewares) sont disponibles et proposent des fonctionnalités plus étoffées.

C’est notamment le cas d’Anvir Task Manager et des sept autres logiciels de notre sélection. Avantage de celui-ci, il permet aussi de détecter spywares et virus. 

Image 2 : PC qui rame ? Et si on changeait le gestionnaire de tâches ?

Bill2’s Process Manager

Le principe de ces gestionnaires de tâches est de proposer une gestion avancée de tous les processus tournant sur le système d’exploitation Windows et de le rendre plus rapide. C’est aussi le principe du freeware Bill2’s Process Manager. Ce logiciel va toutefois un peu plus loin en répartissant notamment de manière optimisée la charge des applications sur tous les coeurs d’un processeur.

Image 3 : PC qui rame ? Et si on changeait le gestionnaire de tâches ?

Process Explorer

Cet autre freeware va lui aussi beaucoup plus loin dans la gestion des processus de Windows. Comme ses compères de cette sélection, il gère aussi l’exécution des DLL. Ces bouts de code partagés entre des applications peuvent parfois poser problème. C’est notamment le cas quand plusieurs versions d’un même DLL tournent en même temps et provoquent des incompatibilités

Image 4 : PC qui rame ? Et si on changeait le gestionnaire de tâches ?

Process Hacker

Process Hacker n’est pas seulement un freeware, mais propose aussi son code en open source, gage de transparence et d’adaptation. Tous les processus tournant sur la machine sont visibles, même ceux normalement cachés. Il est ainsi possible d’en arrêter un bloquant ou tout simplement de le mettre en pause pour libérer de la mémoire l’espace d’un instant.

Image 5 : PC qui rame ? Et si on changeait le gestionnaire de tâches ?

Process Lasso

Ce logiciel gratuit ajuste automatiquement les priorités d’exécution des programmes. Un bon moyen pour que les processus peu utiles ne trustent pas les ressources de votre processeur. Un graphique en haut de fenêtre permet également de suivre leur historique.

Image 6 : PC qui rame ? Et si on changeait le gestionnaire de tâches ?

Process Monitor

Freeware, exclusivement en Anglais, Process Monitor se cantonne à l’essentiel, comme l’identification des processus et l’affichage de leurs informations détaillées. Il ajoute tout de même un plus non négligeable : la recherche de logiciels malveillants comme les rootkits. 

Image 7 : PC qui rame ? Et si on changeait le gestionnaire de tâches ?

What’s Running

Contrairement aux gestionnaires de tâche par défaut, ce shareware va aller beaucoup plus loin. On pourra par exemple régler la priorité des processus ou encore ouvrir le dossier dans lequel ils se trouvent pour y accéder directement. En allant encore un peu plus loin, les services pourront également être gérés (arrêt et démarrage) directement depuis l’application.

Image 8 : PC qui rame ? Et si on changeait le gestionnaire de tâches ?

System Explorer

Ce freeware très complet propose de nombreuses options. Il affiche par exemple une icône dans la barre des tâches donnant un accès direct aux informations système et batterie. Autre trouvaille ingénieuse, le logiciel peut être installé non seulement sur sa machine, mais aussi sur une clé USB. Judicieux lorsqu’un processus bloque son PC au point de plus pouvoir installer de programmes.