Accueil » Actualité » La revanche de Huawei : l’entreprise porte plainte contre les États-Unis

La revanche de Huawei : l’entreprise porte plainte contre les États-Unis

Image 1 : La revanche de Huawei : l'entreprise porte plainte contre les États-Unis

Huawei contre-attaque : la firme chinoise accuse le département du Commerce de saisie illégale. Elle a déposé une plainte en ce sens dans une cour fédérale de Washington. Le dossier concerne un serveur informatique et un commutateur Ethernet.

Les autorités ont ignoré les requêtes de Huawei pendant 2 ans

L’affaire remonte à 2017. Les matériels en question ont fait l’objet d’une inspection, eux qui étaient sur le chemin du retour vers la Chine avant d’être saisis. Les autorités ont justifié leur action par un souci relatif à la licence d’exportation. Pourtant, d’après Huawei, une telle autorisation n’est pas nécessaire, car les appareils ont été fabriqués en Chine.

Depuis, le département du Commerce n’a pas tranché sur cette affaire. Même si la compagnie chinoise a fourni tous les documents nécessaires, les équipements sont toujours stockés dans un entrepôt en Alaska. Huawei a donc saisi la justice pour exiger leur rapatriement. Contacté par nos confrères de Bloomberg, les autorités n’ont pas encore réagi de manière officielle.

Un nouveau chapitre dans l’affaire Huawei

Depuis mai dernier, Huawei est présent sur la liste noire du département du Commerce. Ce bannissement devrait provoquer une chute spectaculaire du chiffre d’affaire de l’entreprise. Meng Wanzhou, directrice financière et fille du fondateur de la compagnie, est maintenant en liberté sous caution à Vancouver. Interpellée en décembre dernier, elle est accusée de fraudes pour couvrir les transactions commerciales de sa compagnie avec l’Iran.

>>> Une application plante ? Huawei rembourse votre smartphone