Accueil » Guide d'achat » PlayStation Now, Switch Online, Xbox Game Pass… : quel est le meilleur service de jeu vidéo ?

PlayStation Now, Switch Online, Xbox Game Pass… : quel est le meilleur service de jeu vidéo ?

1 : Le service en ligne et les abonnements : un moyen de se différencier 2 : Les différents services et abonnements existants 4 : Le catalogue 5 : L’interface, téléchargement vs streaming 6 : Le point multicompte et partage

Les tarifs appliqués

Le coût d’un jeu vidéo peut être un frein. Comptez 60 voire 70 euros pour un jeu console de grosse production au moment de sa sortie. Les abonnements et offres exclusives en ligne permettent de réaliser des économies. Mais selon votre profil de joueur et les conditions qui s’imposent à la souscription dudit service, il peut être plus ou moins intéressant. Finalement une question se pose : à qui s’adressent-ils et sont-ils toujours une bonne affaire ?

Xbox : deux offres, deux prix

Le Xbox Live Gold, qui permet de jouer en multi en ligne et de profiter d’une petite sélection de jeux gratuits ainsi que des remises intéressantes, demande un abonnement de 6,99 euros par mois ou plus intéressant, 59,99 euros par an. Le Xbox Game Pass et son accès à des jeux en illimité coûte lui 9,99 euros par mois et reste sans engagement.Image 1 : PlayStation Now, Switch Online, Xbox Game Pass... : quel est le meilleur service de jeu vidéo ?

Les deux offres sont indépendantes l’une de l’autre. Vous pouvez très bien cumuler les deux pour bénéficier des avantages des deux côtés. Il n’existe actuellement aucune formule qui permettrait d’adhérer aux deux services à un tarif préférentiel. Si vous souhaitez profiter des deux, vous devez débourser 16,98 au mois. Si vous avez opté pour l’abonnement annuel du Xbox Live Gold et que vous maintenez le Xbox Pass toute l’année, cela revient à 179,87 euros par an.

PlayStation : le plus cher

L’abonnement au PlayStation Plus repose sur un modèle assez similaire au Xbox Live Gold, mais en plus onéreux. Pour profiter de tarifs avantageux et une sélection mensuelle de titres gratuits, il faut compter 59,99 euros par an, 24,99 euros par trimestre ou 7,99 euros par mois. Un rapide calcul permet de se rendre compte que payer à l’année permet de réaliser là aussi des économies. Vous avez aussi le droit à 14 jours d’essai gratuit pour vous faire une idée du service.Image 2 : PlayStation Now, Switch Online, Xbox Game Pass... : quel est le meilleur service de jeu vidéo ?

Si les sept premiers jours sont gratuits, il faut débourser ensuite 16,99 euros par mois pour avoir accès au PlayStation Now. À l’année, cela revient à presque 204 euros et il n’est pas possible de s’engager sur plus d’un mois pour faire descendre ce prix. Si vous cumulez les deux offres, cela vous coûte 24,98 euros par mois ou 263,87 euros à l’année. C’est presque 85 euros plus cher que ce que propose son concurrent direct Xbox.

Nintendo : le (beaucoup) moins cher d’entre tous

Nintendo Switch Online n’est pas encore disponible, mais nous connaissons d’ores et déjà ses tarifs. Pour un mois le prix est de 3,99 euros, pour trois mois 7,99 euros et enfin, à l’année, c’est 19,99 euros. C’est beaucoup plus accessible financièrement que les abonnements actuels chez Sony et Microsoft. Notons que jusqu’à son lancement officiel en septembre 2018, le multi en ligne est totalement gratuit. C’est une première pour Nintendo.

Verdict : Nintendo arrive bien tard sur le marché des services en ligne payants, mais ses prix sont agressifs. Donc si le coût d’un abonnement conditionne votre choix, vous vous tournerez plus naturellement vers celui proposé par Nintendo, même si nous n’avons pas encore assez de précisions sur le contenu exact de cet abonnement. PlayStation est de loin le plus cher, mais comme Xbox, les offres proposent pour le moment plus de contenus. Reste maintenant à savoir ce que chacun a réellement à offrir, ce que nous allons ci-après.

Sommaire :

  1. Le service en ligne et les abonnements : un moyen de se différencier
  2. Les différents services et abonnements existants
  3. Les tarifs appliqués
  4. Le catalogue
  5. L’interface, téléchargement vs streaming
  6. Le point multicompte et partage