Accueil » Dossier » Pokémon GO : les plus gros opportunistes du phénomène de l’été

Pokémon GO : les plus gros opportunistes du phénomène de l’été

Image 1 : Pokémon GO : les plus gros opportunistes du phénomène de l'été

Un train pour les attraper tous en Allemagne

En créant son jeu, Niantic a imaginé un principe dans lequel le joueur devait marcher dans sa ville pour attraper ses bestioles préférées. Mais si la marche n’est pas votre truc, il existe un certain nombre d’alternatives pour traverser la ville sans user vos chaussures, comme ce train qui circule dans la ville de Düsseldorf, en Allemagne. Décoré aux couleurs de Pokémon GO, ce train vous emportera dans tous les coins intéressants de la ville, et pas pour faire du tourisme, mais bien pour attraper des Pokémon. C’est une joueuse de 27 ans, Martyna Malachowski, qui a eu l’idée de faire circuler ce train qu’elle a décoré elle-même. Travaillant au département de la communication du service de transports publics local, elle a bénéficié de tout le soutien logistique nécessaire.

À lire : 
Pokémon Go : comment le jeu a rendu fou le monde entier

Image 2 : Pokémon GO : les plus gros opportunistes du phénomène de l'été

Une assurance en cas d’accident de chasse

Chasser les Pokémon n’exclut pas un certain risque d’accidents. Dès les premières semaines, de nombreux joueurs ont connu des accidents de voiture et autres incidents mineurs alors qu’ils étaient distraits par le jeu mobile. Aussi, l’assurance suisse Knip a eu l’idée de lancer une formule tout spécialement dédiée aux chasseurs de Pokémon : une assurance invalidité et décès pour ces derniers, afin de les couvrir en cas d’accident de chasse. Les chasseurs les plus imprudents pourront donc s’adonner à leur passion sans peur du lendemain, et pourrons enfin marcher sereinement dans la rue et les parcs sans regarder devant eux.

Image 3 : Pokémon GO : les plus gros opportunistes du phénomène de l'été

Monoprix offre un sac… et se fait prendre d’assaut

Quelques jours seulement après l’arrivée du phénomène Pokémon GO, certaines enseignes avaient déjà des idées pour faire leur publicité grâce au jeu. Ainsi, la chaîne Monoprix a créé un « kit de dresseur » comprenant un sac aux couleurs du jeu, une barre de céréales, des pansements pour les ampoules au pied, une protection solaire ou encore un brumisateur… Le tout offert gratuitement aux joueurs se présentant avec l’application installée sur leur téléphone. L’opération n’a été menée que dans un seul magasin parisien, où seulement quelques dizaines de sacs devaient être distribués. Mais Monoprix n’avait certainement pas prévu le bon millier de chasseurs s’étant présentés devant le magasin, et qui ont dû repartir bredouilles et bien mécontents.

Image 4 : Pokémon GO : les plus gros opportunistes du phénomène de l'été

Pour quelques dollars, elle capture les Pokémon à votre place

Capturer des Pokémon, cela demande du temps. Il faut trouver le meilleur, tous ne se laissent pas attraper facilement, et certains sont beaucoup plus rares que d’autres. Si vous n’avez pas le temps de chasser vous mêmes, sachez qu’il y a des joueurs qui se proposent de chasser à votre place, comme cette new-yorkaise, autoproclamée « dresseuse professionnelle de Pokémon ». Se faisant appeler Ivy St-Ive, cette jeune femme propose d’utiliser votre compte pour chasser à votre place, dans la très peuplée ville de New York, réputée pour pulluler de Pokémon, le tout pour une vingtaine de dollars par heure.

Image 5 : Pokémon GO : les plus gros opportunistes du phénomène de l'été

Un service de rencontres pour chasseurs de Pokémon

Rencontrer l’amour en chassant des Pokémon, voilà le concept proposé par PokéDates, un site de rencontre créé uniquement sur le succès du jeu mobile de Niantic. Le principe est simple : vous créez votre profil en parlant de votre passion pour les Pokémon, et surtout vous indiquez la couleur de votre équipe (bleue, rouge ou jaune), afin de ne vois voir proposer que des partenaires de la même bannière. Une fois votre âme soeur trouvée, vous pourrez lui proposer un « PokéRencard », lors duquel vous pourrez faire plus ample connaissance, ou chasser des Pokémons, ou les deux.

Image 6 : Pokémon GO : les plus gros opportunistes du phénomène de l'été

Un service de voiturier pour chasser en ville

Nous l’avons vu, si Niantic semble vouloir que ses chasseurs utilisent leurs pieds pour trouver des Pokémon, certains services vous proposent de contourner cette contrainte. Ainsi, plusieurs services de chauffeurs privés se sont développés autour de cette idée. Le but n’est pas de vous ramener chez vous tard dans la nuit après une soirée trop arrosée, mais bel et bien de faire le tour de la ville dans le seul et unique but d’attraper un maximum de Pokémon. Une entreprise de taxi de Manchester s’est déjà lancée dans ce business, et a été suivie par plusieurs autres villes anglaises de même qu’à Singapour, ainsi que par un chauffeur de Uber américain. Tous proposent un service spécial aux chasseurs afin de trouver des Pokémon, et de faire des pauses spécialement pour les attraper.

Image 7 : Pokémon GO : les plus gros opportunistes du phénomène de l'été

Ils marchent pour faire éclore vos oeufs à votre place

Dans Pokémon GO, de même que dans les versions classiques du jeu sur consoles portables, il existe un système d’oeufs que le joueur trouve sur sa route, et qu’il doit faire éclore en marchant sur une certaine distance. Une fois que la distance requise a été parcourue, l’oeuf éclos et libère un Pokémon qui rejoint directement la collection du joueur, mais cela impose une contrainte imparable : marcher. Là encore, des joueurs vous proposent tout simplement de promener vos oeufs à votre place contre un pécule, ce qui vous obligera tout de même de leur donner accès à votre compte. C’est notamment le cas de la société londonienne Fantastic Services, jusqu’ici connue pour le service de gardiennage qu’elle propose pour les animaux de compagnie, et qui se reconvertit dans l’éclosion d’oeufs de Pokémon pour la somme de 30 livres les 10 kilomètres parcourus. Vous récupèrerez ensuite le jeu avec vos oeufs fraîchement éclos, et vos Pokémon sagement rangés dans votre sac.

Image 8 : Pokémon GO : les plus gros opportunistes du phénomène de l'été

Un stand de glaces sauvé par le jeu

Enfin, si certaines entreprises font preuve d’un opportunisme intéressé pour offrir des services autour de Pokémon GO, d’autres ont vu le phénomène leur tomber dessus sans crier gare. C’est le cas d’un petit marchand de glaces de la ville d’Anacortes, dans l’État de Washington, aux USA. Malade au mois de juin, il avait du fermer sa boutique au début de l’été et s’attendait à déposer le bilan après une saison catastrophique. Mais en rouvrant au mois de juin, il a eu la surprise de voir une affluence de clients sans précédent. La raison : sa boutique est affichée dans le jeu comme étant un Pokéstop, où les joueurs peuvent se retrouver pour chasser ensemble. Profitant à la fois de l’affluence des joueurs et des fortes chaleurs, ce gérant a connu un chiffre d’affaire bondissant qui a certainement sauvé son entreprise, et a même du embaucher du personnel pour répondre à la demande.