Accueil » Actualité » Porsche Traykan : et si le Tesla Cybertruck avait un concurrent allemand ?

Porsche Traykan : et si le Tesla Cybertruck avait un concurrent allemand ?

Un designer s’est amusé à imaginer ce à quoi pourrait ressembler un pick-up s’il était conçu par Porsche sur le modèle du Taycan. Cela donne un très convaincant Porsche Traykan, aux lignes sportives et musclées.

Image 1 : Porsche Traykan : et si le Tesla Cybertruck avait un concurrent allemand ?
Crédit : Adel Bouras

Adel Bouras est un designer français qui ne manque ni d’imagination ni de talent. Spécialisé dans le design automobile, il a déjà travaillé avec de nombreuses marques du secteur. Toutefois, dans le cas du Porsche Traykan, il est plus que probable que cela ne reste d’un doux rêve.

Le pick-up Porsche rêvé ?

Le marché des pick-up n’est pas très développé en Europe, et par conséquent les constructeurs européens ont tendance à délaisser le secteur. Mercedes s’y est essayé avec le X-Class, en utilisant une base de Nissan Navara quasiment inchangée, si ce n’est par l’ajout du logo de la marque allemande. Adel Bouras a imaginé ce qui se passerait si Porsche s’attaquait à ce marché en s’inspirant du Taycan. En espérant toutefois que celui-ci ne prenne pas feu, comme ça a déjà pu être le cas.

Le fruit de cette réflexion est une originale Porsche Traykan, sorte d’hybride surgonflée entre une voiture de sport et un pick-up traditionnel, prévue pour les sorties en forêt dans la boue, grâce à une garde au sol rehaussée et des feux longue portée à LED. Ses 2 portes lui conservent l’aspect d’un coupé. En cela, il diffère de ce qu’a fait Porche avec le Cayenne, préférant le côté familial au côté sportif.

Bien que la version imaginée par le designer soit une version thermique, il pourrait reprendre la plateforme de la Taycan et son énorme couple pour en faire un concurrent intéressant au Tesla Cybertruck. On est ici sur un pick-up haut de gamme de loisir qui pourrait trouver son public parmi ceux qui n’envisagent pas l’achat d’un Cybertruck aux lignes trop anguleuses, et qui a pourtant reçu plus de 500 000 précommandes, ou d’un Rivian R1T au look trop bonhomme, même s’il sait fait demi-tour sur place.

Source : Adel Bouras