Accueil » Actualité » Pour les activités hors de l’ISS, les femmes doivent se partager une combinaison spatiale

Pour les activités hors de l’ISS, les femmes doivent se partager une combinaison spatiale

Image 1 : Pour les activités hors de l'ISS, les femmes  doivent se partager une combinaison spatiale

La mission extravéhiculaire prévue par la NASA pour le 29 mars dernier aurait pu être une première historique. Par un pur hasard du calendrier, les deux astronautes Anne McClain et Christina Koch, dont la sortie était programmée ce jour-là, mais aussi tout le personnel du Centre de contrôle de mission au sol, auraient été des femmes. Les deux collègues féminines n’ont malheureusement pas vu travailler ensemble hors de l’ISS, pour un problème de garde-robe.

>>> Le plus grand radiotélescope du monde va fouiller les confins de l’Espace

La semaine dernière, après une mission de sept heures en apesanteur hors de l’ISS, la NASA a réalisé que la taille de la partie supérieure de Mme McClain n’était pas adaptée. Comme il n’existe sur la station qu’un « torse » de combinaison spatiale à la bonne taille pour les deux femmes, ces dernières doivent s’en partager l’utilisation. C’est finalement Anne McClain et l’astronaute canadien David Saint-Jacques qui ont installé des batteries pour les panneaux solaires de la station spatiale cette semaine.

Une représentante de la NASA déclare : « nous faisons de notre mieux pour prévoir les tailles de combinaisons dont les spationautes auront besoin, en fonction des combis qu’elles mettaient lors des entraînements au sol […] Cela dit, les mensurations des individus peuvent changer lorsqu’elles sont en orbite, leurs corps réagissant à la vie en micropesanteur ».