Accueil » Actualité » iOS 13 impose un changement qui affectera les applications de messagerie

iOS 13 impose un changement qui affectera les applications de messagerie

Image 1 : iOS 13 impose un changement qui affectera les applications de messagerie

L’arrivée cet automne d’iOS 13 est une mauvaise nouvelle pour certains développeurs. Apple a en effet décidé de modifier au moins une API relative à la VoIP. Les applications de messagerie telles que Facebook Messenger et WhatsApp (de Facebook) risquent d’être les plus affectées par ce changement.

Les apps de messagerie ne pourront plus collecter les données en tâche de fond

Une source du site The Information décrit le changement en ces termes : « à l’heure actuelle, la fonction d’appel en VoIP [des applications de messagerie] tourne en tâche de fond, même lorsque l’on n’utilise pas l’app, ce qui permet non seulement de prendre les appels plus rapidement, mais aussi d’effectuer d’autres tâches sans aucun rapport, recueillir des données par exemple. Désormais, Apple restreint l’accès à ces fonctions en tâche de fond, afin que l’API ne soit utilisée que pour les appels via Internet ».

On pourrait voir là un énième caprice d’Apple, qui de la sorte « inciterait » ses clients à utiliser les applications de messagerie maison. Ce serait pourtant faire un procès d’intention à la marque à la pomme, puisque la décision serait apparemment motivée par un désir de protéger la vie et les données privées des utilisateurs.

Nombre d’applications tierces détournent en effet l’usage premier de l’API VoIP pour effectuer des tâches qu’iOS n’autorise pas nativement. On ne connait pas la nature de ces opérations, mais selon certaines sources, il pourrait s’agir des données géographiques et personnelles des utilisateurs.

Telegram, Snapchat, Messenger, Viber… tout le monde est concerné

Toutes les compagnies publiant des applications de messagerie ont, à divers degrés, utilisé l’API VoIP à des fins détournées. Cela signifie donc que pour survivre sous iOS 13, le code source des apps devra être modifié.

Cela dit, la plupart de ces entreprises disposent d’énormément de ressources et ne devraient pas avoir de problème à modifier le code source de leurs apps avant la date butoir imposée par Apple, en avril 2020.