Accueil » Actualité » La Chine part maintenant à la conquête de Mars

La Chine part maintenant à la conquête de Mars

Image 1 : La Chine part maintenant à la conquête de Mars

La Chine continue à affirmer ses ambitions spatiales. Elle compte lancer en 2020 le Mars Global Remote Sensing and Small Rover, un programme connu sous le nom de HX-1. Le pack comprend un orbiter, un atterrisseur et un robot. Pour se poser en douceur, la plateforme utilisera à la fois un parachute et des rétrofusées. Un airbag contribuera aussi à amortir le choc.

Prélever des échantillons et les ramener sur Terre

Le rover est doté de panneaux photovoltaïques, il avancera grâce à ses six roues. Le véhicule analysera le sous-sol de la planète rouge avec un radar. Outre la recherche d’eau, il tentera aussi de vérifier une éventuelle trace de vie. Si tout se déroule au mieux, la Chine espère ramener sur Terre des échantillons vers 2030. Et surtout, elle compte dépasser les Américains et les Européens. Actuellement, les deux partenaires ont du mal à boucler le financement de leurs projets.

Image 2 : La Chine part maintenant à la conquête de Mars

La Chine n’est pas à son premier coup d’essai. En 2009, elle a placé l’orbiter Yinghuo-1 sur la sonde russe Phobos-Grunt. Mais les plans ne se sont pas déroulés comme prévu. Phobos a mal négocié son voyage, elle est retombée quelques jours après le lancement.

Le programme lunaire chinois aborde une autre phase

Le programme Chang’e en est maintenant à sa cinquième phase. Il consiste à prélever des échantillons sur les deux faces de notre satellite. Mieux comprendre l’environnement lunaire facilitera la préparation d’une mission habitée. La Chine compte envoyer un taïkonaute d’ici 20 ans au plus tard.

>>> Lire aussi :   Un drôle de cratère gelé se forme sur Mars