Accueil » Actualité » Prolongation de Windows XP : Microsoft met en garde contre le hack

Prolongation de Windows XP : Microsoft met en garde contre le hack

Image 1 : Prolongation de Windows XP : Microsoft met en garde contre le hackPas plus tard qu’hier, un hack concernant Windows XP était découvert. Celui-ci permet de prolonger la durée de vie de l’OS jusqu’en avril 2019, alors que Microsoft a arrêté tout support en avril 2014. En théorie, il y aurait donc de quoi gagner 5 ans, ce qui est loin d’être négligeable. Microsoft n’a pas été long à réagir et met en garde les utilisateurs qui tenteraient d’effectuer la manipulation en question.

Le hack est assez simple à mettre en œuvre, puisqu’il suffit d’ajouter une petite clé dans la base de registre (ou de créer un fichier .REG qui se chargera de le faire pour vous). Une fois appliqué, cette « bidouille » permet de faire croire au Windows Update que l’on dispose d’une version de Windows Embedded Point of Service, plutôt que d’une édition classique de Windows XP. Et l’on accède immédiatement aux mises à jour de l’OS, ainsi qu’à celles de Windows Server 2003, qui exploite un noyau identique à celui de Windows XP. Mais Microsoft ne l’entend pas de cette oreille et vient de répondre au site ZDNet en ces termes :

Nous avons récemment pris connaissance d’un hack, dont le prétendu objectif est de fournir des mises à jour de sécurité pour les clients de Windows XP. Les mises à jour de sécurité qui pourraient être installées sont destinées aux utilisateurs de Windows Embedded et Windows Server 2003 et ne protègent pas pleinement les clients de Windows XP. Les utilisateurs de Windows XP risquent d’importants problèmes de fonctionnalités sur leur machine s’ils installent ces mises à jour, car elles n’ont pas été testées sous Windows XP. La meilleure façon pour les clients de Windows XP de protéger leur système est de migrer vers un OS plus moderne, comme Windows 7 ou Windows 8.1.

Il était évident que Microsoft réagirait à cette découverte et que Redmond la verrait d’un mauvais œil, mais on n’imaginait pas que son porte-parole s’exprimerait aussi rapidement. Il était également évident que Microsoft préconise de se tourner vers des versions plus récentes de l’OS. Reste que pour l’instant, aucun effet négatif n’a encore été observé lors de l’application de ce hack. Mais il est peut-être encore un peu tôt pour se prononcer totalement sur son efficacité, et si vous avez décidé de continuer à utiliser Windows XP coûte que coûte, attendez encore quelques jours avant de le mettre en œuvre.