Accueil » Dossier » PSP Slim&Lite de Sony : faut il craquer ?

PSP Slim&Lite de Sony : faut il craquer ?

1 : Sommaire 2 : Prise en main 4 : Fonctionnalités : des améliorations 5 : Temps de chargement : c'est mieux mais... 6 : Autonomie : petit mais costaud 7 : Ecran haute qualité 8 : PSP Lite&Slim : le test en vidéo 9 : PSP Lite&Slim : conclusion

Apparence et finitions

La trappe Memoy Stick est recouverte par une partie en caoutchouc qui semble assez fragile et on conseille fortement de ne pas trop tirer dessus sous peine de voir le cache se faire la malle.

Image 1 : PSP Slim&Lite de Sony : faut il craquer ?

Les boutons ont été soudés à la carte mère. D’un côté on a la douloureuse impression d’avoir entre les mains une manette de Playstation non officielle à cause du côté très plastique des boutons et de la croix directionnelle. De l’autre, la maniabilité est meilleure, les commandes répondent mieux dans les jeux de combat ou de sport, surtout au niveau de l’utilisation des diagonales. De même la croix directionnelle s’enfonce plus facilement, rendant la maniabilité tout simplement meilleure.

Image 2 : PSP Slim&Lite de Sony : faut il craquer ? La PSP Slim&Lite nous donne vraiment une impression plastique. Les finitions ont vraiment été réalisées pour économiser de la place et de l’argent. Au toucher, on a vraiment la désagréable impression d’avoir une PSP « non officielle » entre les mains.

De nombreux craquements au niveau de la coque se font entendre dès que l’on bouge un peu la console, ce qui n’encourage pas à faire prendre des risques à sa console. Peu pratique quand on sait la vocation nomade de la PSP.

Image 3 : PSP Slim&Lite de Sony : faut il craquer ?Image 4 : PSP Slim&Lite de Sony : faut il craquer ?

Autre changement constaté : la trappe à UMD a perdu son petit système automatisé. Exit le ressort. L’avantage, c’est que ce ressort a pu casser de temps en temps, provoquant l’envoi de la console au SAV de Sony… L’inconvénient, c’est que les UMD ne sont plus du tout retenus et qu’il est très facile de casser la structure de l’ensemble en tordant les attaches. De plus, la fermeture n’inspire vraiment pas confiance. Enfin, on peut facilement mettre l’UMD à l’envers. Une nouvelle fois, on se demande si la PSP Slim&Lite ne va pas souffrir rapidement de soucis de fiabilité.

Sommaire :

  1. Sommaire
  2. Prise en main
  3. Apparence et finitions
  4. Fonctionnalités : des améliorations
  5. Temps de chargement : c'est mieux mais...
  6. Autonomie : petit mais costaud
  7. Ecran haute qualité
  8. PSP Lite&Slim : le test en vidéo
  9. PSP Lite&Slim : conclusion