Accueil » Actualité » Console Qualcomm : une concurrente à la Nintendo Switch sous Android ?

Console Qualcomm : une concurrente à la Nintendo Switch sous Android ?

Le fabricant développerait une console de type grand smartphone avec contrôleurs détachables et le tout sous la dernière version d’Android.

D’un côté, il y a Sony et Microsoft qui se livrent une guerre sans merci pour les consoles de salon. De l’autre, Nintendo règne sans partage sur le monde des consoles portables. Bien que le Nippon ne manque pas de concurrents sur le secteur, aucun d’entre eux ne présente actuellement de réelle menace bien que des projets comme la Aya Neo ou la GPD WIN3 ne manquent pas d’atouts.

Qualcomm
880Snapdragon Insider. Crédit : Qualcomm

Mais dans le monde mobile, il faut également compter sur les jeux smartphones qui, s’ils ne semblent pas en confrontation directe avec Nintendo, rencontrent un certain succès. C’est en se basant sur cette popularité que Qualcomm développerait une console portable sous Android.

Une Switch like sous Android

À quoi ressemblerait la console ? D’après Mishaal Rahman, rédacteur en chef chez XDA, elle ressemblerait à un gros smartphone avec des contrôleurs détachables type Joy-Con. On parle également d’un écran un peu plus grand que celui de la Switch, 6,65 pouces et d’une résolution de 1080p. À cela s’ajoute un port SD, une grosse batterie de 6000 mAh, Android 12 et une connexion 5G. Bien évidemment, le processeur serait un Snapdragon.

La grande question pour ce genre de périphérique est : trouvera-t-il son public ? Nokia, par le passé, avait tenté sans succès une expérience du même genre avec la N-Gage. L’avantage pour Qualcomm est de posséder de base la bibliothèque de jeux Android pour le lancement de la console.

Mais justement, cette force ne serait-elle pas la principale faiblesse ? Certes, sur Android, il est possible de jouer à une multitude de jeux. Que ce soit de grands classiques réédités sur mobile, des jeux émulés ou certains jeux récents comme un Fortnite, PUBG ou Genshin Impact, le catalogue est complet et couvre les goûts de la plupart des joueurs. Mais les joueurs ont déjà accès à ces jeux par leurs mobiles.

Reste à voir comment Qualcomm compte s’y prendre pour apporter un réel intérêt à ce type de produit. Si le fabricant se concentre sur la performance en pure console en évitant d’y intégrer des fonctions de téléphonie mobile et que les développeurs sortent des exclusivités sur la plateforme alors peut-être la console connaîtra un autre sort que celle de Nokia.

Une chose est sûre c’est qu’en l’état, il n’a que très peu d’arguments à opposer à un smartphone milieu de gamme équipée d’une manette séparée.

Prix et date de sortie potentielle

Rien n’indique aujourd’hui que le projet de Qualcomm est destiné à une commercialisation grand public. Le projet pourrait être une démonstration de concept pour les partenaires de la société et voir le jour sous une autre forme.

Néanmoins, le prix cible de l’appareil serait équivalent à celui d’une Switch, à savoir autour de 300 dollars. Pour ce qui est d’une éventuelle sortie, les sources parlent du premier trimestre 2022 ce qui la placerait en concurrence directe avec un éventuel successeur de la Switch.

Source : Theverge