Quand les cartes donnent vie aux données

Image 1 : Quand les cartes donnent vie aux données

Les zones les plus photographiées au monde

Eric Fisher n’est ni géographe, ni cartographe, mais photographe (auto proclamé « Geek of Maps ») fasciné, notamment, par la visualisation de données. On peut consulter sur son compte Flickr la série The Geotaggers World Atlas constituée de dizaines de cartes étonnantes faisant penser à des toiles d’araignée, obtenues par la position de milliards de photos géolocalisées publiées sur Flickr et Picasa. Les zones et les quartiers les plus denses illustrent celles qui sont les plus photographiées et les couleurs indiquent le moyen de transport. Noir pour les piétons, rouge pour les cyclistes, bleu pour les véhicules motorisés… une autre série, beaucoup plus colorée et baptisée Locals and Tourists, suit le même principe en différenciant les zones selon la fréquence des prises de vues et donc en en déduisant la présence plus ou moins importante de touristes ou de locaux.