Accueil » Dossier » Que faut-il attendre de la 4G ?

Que faut-il attendre de la 4G ?

1 : Qu’est-ce que la 4G ? 2 : C'est pour quand ? 4 : Quels usages pour la 4G ? 5 : Mon téléphone sera-t-il compatible ? 6 : Les tablettes et PC pourront-ils se connecter ? 7 : Quels dangers pour la santé ?

Quel débit aura-t-on ?

Image 1 : Que faut-il attendre de la 4G ?

Le temps de réponse

Autre point important : le temps de réponse. Si l’on considère que le débit forme un tunnel entre l’antenne et le smartphone, le temps de réponse correspond à la vitesse à laquelle l’un des deux protagonistes renverra une réponse à une requête à l’autre. Testé sur un iPhone 3GS et un iPhone Edge via l’application Speedtest, ce temps de réponse est explicite. Il en moyenne de 900 millisecondes sur l’iPhone de première génération et de 550 millisecondes sur le 3GS. Une différence qui est imputable à la puce réseau intégrée dans chaque appareil. Dans les faits, il faut près de deux fois plus de temps à un iPhone Edge pour recevoir une réponse à une requête que pour un 3GS. La 4G et ses téléphones compatibles devraient encore améliorer les résultats obtenus.

Le débit est le paramètre qui révolutionne la téléphonie de génération en génération. Aujourd’hui, la 4G annonce donc un débit théorique de 100 Mbits/s en download (téléchargement vers votre mobile), soit l’équivalent d’une connexion Internet en fibre optique.

Des chiffres à mettre en perspective avec la 3G+ actuellement déployée en France et ses quelque 42 Mbits/s théoriques en download. En pratique, les utilisateurs dépassent rarement les 7 Mbits/s.

En effet, le débit disponible pour l’utilisateur est variable. Il dépend tout d’abord des performances de la puce intégrée, pour la 3G les smartphones haut de gamme les plus récents étant mieux optimisés. De même la distance par rapport à l’antenne ou encore le nombre d’utilisateurs connectés simultanément peuvent influer sur les débits. Ainsi, dans le quartier d’affaires de la Défense (92), il est difficile de capter correctement en 3G+ à cause du trop grand nombre de personnes utilisant les antennes.

En prenant pour exemple les antennes SFR, majoritairement câblées en 100 Mbits/s, si 100 personnes s’y connectent, le débit de chacun ne sera que de 1 Mbits. Par contre, une telle antenne en rase campagne pourrait délivrer le débit maximum autorisé par un téléphone 3G de dernière génération (BlackBerry Torch, iPhone 4, Nexus S), soit à peu près 14 Mbits en étant proche de l’antenne. Le schéma n’évoluera pas pour la 4G.

Au-delà de la théorie, il va donc falloir patienter pour observer les débits réels. Au final, l’utilisateur sera gagnant, mais pas autant qu’un passage de l ‘ADSL (28 Mbits/s maximum) à la fibre optique (100 Mbits/s maximum).

Sommaire :

  1. Qu’est-ce que la 4G ?
  2. C'est pour quand ?
  3. Quel débit aura-t-on ?
  4. Quels usages pour la 4G ?
  5. Mon téléphone sera-t-il compatible ?
  6. Les tablettes et PC pourront-ils se connecter ?
  7. Quels dangers pour la santé ?