Accueil » Actualité » Renault Symbioz : un concept pour 2030, une voiture autonome pour cette année

Renault Symbioz : un concept pour 2030, une voiture autonome pour cette année

Image 1 : Renault Symbioz : un concept pour 2030, une voiture autonome pour cette année

Symbioz, c’est le nom du nouveau concept de Renault présenté lors du salon de Francfort 2017. Mais cette fois il ne s’agit pas « que » d’une voiture. Symbioz est en réalité un triple projet qui comporte :

  • Un concept car électrique et autonome, le Z33
  • Une version « prête à rouler » de ce concept, la D33
  • Une maison connectée dans laquelle la voiture serait intégrée 

Z33 : un concept à l’horizon 2030 

Image 2 : Renault Symbioz : un concept pour 2030, une voiture autonome pour cette année

Le concept Z33 illustre la vision de Renault pour la voiture de 2030. Plus qu’un véhicule, celle-ci devient une pièce de la maison qui interagit avec le reste du domicile. Ainsi, maison et voiture partagent la même énergie. Comment ? via un réseau électrique « smart grid » piloté par une IA. Entre maison et voiture, la connectivité est permanente. Ainsi, les éléments de sa vie numérique passent de l’un à l’autre instantanément. Musique, vidéos, Cloud personnel, l’utilisateur retrouve son environnement lorsqu’il passe de la voiture à son domicile et inversement. 

Bien évidemment, Symbioz est autonome et électrique, et offre une vie à bord bien différente des trajets en voiture actuels. C’est la raison pour laquelle Renault a voulu en donner un avant-goût, sans attendre 2030. 

D33 : sur les autoroutes françaises avant la fin de l’année

D33 est la déclinaison roulante du concept Z33. C’est une version au design moins futuriste mais qui a un objectif au moins aussi ambitieux. D33 veut prendre la route avant la fin de l’année. Il s’agit en réalité d’une version dans laquelle ont été embarquées toutes les technologies actuellement compatibles avec la législation française.

Image 3 : Renault Symbioz : un concept pour 2030, une voiture autonome pour cette année

C’est la raison pour laquelle, Renault, en partenariat avec les autoroutes Sanef a obtenu une autorisation de tester sa voiture autonome en France. Pour l’instant la législation impose qu’un ingénieur soit en mesure de reprendre la main sur la voiture à tout moment, mais les tests grandeur nature ont déjà débuté ! En effet, une D33 (bien camouflée) a passé une barrière de péage de manière autonome en juin dernier. Et d’autres tests devraient avoir lieu d’ici la fin de l’année.

Des trajets à imaginer

Image 4 : Renault Symbioz : un concept pour 2030, une voiture autonome pour cette annéeOutre la conduite autonome, ce premier essai sur les routes françaises permettra d’avoir un aperçu de ce qui passera à bord d’une voiture autonome dans quelques années. A l’extérieur, des capteurs s’occupent de tout. Mais pour l’intérieur, Renault a fait appel à LG, Ubisoft et Devialet. Le premier fournira l’écran du Z33 et de la D33. Celui-ci est doublement incurvé (horizontalement et verticalement) et occupe une place prépondérante. Quant à Ubisoft il a été chargé d’imaginer une expérience vidéoludique. Résultat : le concept car embarquera un casque VR et proposera à ses occupant un programme qui prendra en compte les mouvements et l’environnement de la voiture. Enfin, la partie audio a été dévolue à Devialet. 

La Renault Symbioz marquera, à coup sûr, les esprits au salon de Francfort. Mais c’est sa déclinaison D33 qu’il faudra surtout guetter sur la route dans les prochains mois.