Accueil » Actualité » Reprimandé pour un statut Facebook

Reprimandé pour un statut Facebook

Image 1 : Reprimandé pour un statut FacebookSur Facebook, où se trouve la frontière entre vie privée et vie professionnelle (les histoires les plus incroyables de Facebook) ? Cela varie en fonction des personnes que l’on accepte comme ami, semble considérer le syndicat des journalistes de l’AP, une importante agence de presse américaine. Il s’élève contre une réprimande reçue par un journaliste… après un commentaire laissé sur son profil.

Une critique personnelle qui remonte à la direction

Richard Richtmyer avait émis une critique contre une acquisition faite en 2006 par McClatchy, un éditeur de journaux membre de l’agence AP. L’opération s’était avérée infructueuse et Richtmyer s’interrogeait à l’écrit sur l’événement : «Il semble que ceux qui ont orchestré tout cela devraient perdre leurs emplois ou être rétrogradés. Mais ils n’ont pas eu de problèmes. »

Politique d’éthique intrusive?

Une remarque qui ne devait probablement pas dépasser le domaine privé… mais difficile d’en être sûr quand beaucoup de vos collèges, certains plus hauts placés, sont vos « amis » sur Facebook. L’histoire est remontée jusqu’à la direction de l’AP, qui s’est chargée de rappeler à ses employés de bien vouloir se conformer aux valeurs et principes de l’agence, dans leurs participations à Twitter ou Facebook. Une position jugée abusive par le syndicat, qui demande à l’employeur de clarifier sa politique d’éthique.

Des amis qui ne vous veulent pas que du bien

L’histoire est loin d’être un cas isolé. Toujours aux Etats Unis, en novembre, une institutrice avait été suspendue après avoir posté « Je déteste mes élèves. » A New York, des officiers de police avaient connu le même sort pour avoir critiqué leur maire sur la plate forme communautaire. Moralité, faites bien attention à qui vous ajoutez sur Facebook. À moins de savoir s’en tenir au politiquement correct…

Les histoires les plus incroyables de Facebook