Accueil » Actualité » RGPD : Facebook doit repousser le lancement de « Dating », son service de rencontre

RGPD : Facebook doit repousser le lancement de « Dating », son service de rencontre

Facebook ne lancera pas son service de rencontre aujourd’hui comme prévu. Le réseau social n’a pas fourni les informations permettant d’évaluer sa conformité avec la RGPD, la réglementation européenne de protection des données.

Image 1 : RGPD : Facebook doit repousser le lancement de « Dating », son service de rencontre

En septembre dernier, Facebook lançait officiellement « Dating », son service de rencontre gratuit. D’abord disponible aux États-Unis et dans une vingtaine de pays, le réseau social promettait de l’étendre en Europe début 2020. Régulièrement mis en cause dans des affaires de fuites de données personnelles, le service avait logiquement tout mis en œuvre pour rassurer ses futurs utilisateurs concernant la sécurité des personnes, la confidentialité, et le respect de la vie privée. Ce sont précisément ces points qui ont conduit Facebook à repousser le lancement de son service de rencontre en Europe.

Facebook va arrêter de fonctionner sur l’app Windows

Facebook Dating « oublie » de se signaler auprès des services de protection des données

Facebook ne pouvait pas espérer de meilleur départ pour son service de rencontre en Europe. Le réseau social vient en effet d’être épinglé par la Commission de protection de données irlandaises (DPC). Le siège de Facebook étant enregistré en Irlande pour ses activités en Europe, c’est donc au DPC que revient la tâche de vérifier sa conformité avec le règlement européen sur la protection des données (RGPD).

Facebook : Elon Musk vous enjoint à supprimer votre compte

Dans son communiqué, le DPC explique que Facebook l’a contacté le 3 février pour annoncer son intention de lancer « Dating » le 13 février. La commission est d’autant plus préoccupée que le réseau social se contente d’une simple déclaration, qui ne s’accompagne d’aucun document lui permettant d’évaluer le respect de la RGPD. Le 10 février, les agents irlandais ont donc conduit une inspection dans les locaux de la firme à Dublin pour rassembler tous les documents qui lui sont nécessaires. 

Facebook est contraint de repousser le lancement de sa plateforme de rencontre jusqu’à ce que la commission se prononce, voire plus si elle juge que le réseau social doit modifier son service pour être en conformité. 

Messenger kids : Facebook renforce le contrôle parental

Source : Data Protection Commission