Accueil » Actualité » Roadster de Tesla : Elon Musk reporte une nouvelle fois sa sortie

Roadster de Tesla : Elon Musk reporte une nouvelle fois sa sortie

Elon Musk vient en effet d’annoncer le report de la sortie du véhicule électrique Roadster à 2023. Sous condition toutefois, dit-il, qu’aucun « drame majeur » n’advienne d’ici-là. La mise en production de celui-ci n’en est pas à son premier report.

Ce n’est effectivement pas la première fois que le milliardaire repousse la sortie du véhicule. Le bolide devait initialement être disponible en 2020. Mais, au printemps de cette même année, Elon Musk reporta la sortie à 2021. Puis, l’année suivante, il annonça finalement une mise en production au mieux en 2022.

Roadster de Tesla - Crédit : tesla.com
Roadster de Tesla – Crédit : tesla.com

En cause cette fois, de fortes pénuries dans la chaine d’approvisionnement. Celles-ci concernent notamment les puces semi-conductrices nécessaires à l’alimentation des ordinateurs de bord. Ces composants étant actuellement très recherchés, la demande serait actuellement supérieure à l’offre. Cette pénurie avait impacté de la même façon la sortie du Cybertruck.

Le Roadster de Tesla : un véhicule hors normes

Le bolide, entièrement électrique, sera capable d’atteindre des vitesses folles. Musk annonce des pointes à plus de 400 km/h, et une accélération de 0 à 100 km/h en moins de deux secondes. Le véhicule verra son autonomie doublée par rapport aux voitures Tesla actuelles, et sera de près de 1000 kilomètres.

Le Roadster sera objectivement destiné à un public plus qu’aisé. Le coût de celui-ci sera de 200.00 dollars, soit environ 170.000 euros. De plus, les intéressés devront avancer 50.000 dollars (42.000 euros) afin de réserver leurs véhicules.

« J’ai pensé que nous pourrions peut-être le faire planer »

Musk a également évoqué la possibilité que soit produite une version « SpaceX ». Cette dernière se verrait équipée de propulseurs de fusée. Ceux-ci permettraient à la voiture de planer à environ un mètre du sol. Le patron de Tesla explique cette altitude de vol réduite par une volonté de minimiser le danger en cas de chute, si une ou plusieurs de ces fusées venaient à tomber en panne.

Elon Musk évoque aussi un cinquième propulseur à l’arrière du véhicule, capable de procurer trois tonnes de poussée. Cerise sur le gâteau, la super-voiture disposerait d’une plaque d’immatriculation rabattable, similaire à celle vue dans le film James Bond.

Source : digitaltrends.com