Rogue One : Lucasfilm répond à la polémique sur la « résurrection » des acteurs

Deux semaines après la sortie de Rogue one, les responsables de Lucasfilm expliquent leur choix sur la présence de Grand Moff Tarkin et la jeune princesse Leia, 40 ans après leur première apparition au sein de Star Wars IV : un nouvel espoir. Étant donné que Peter Crushing est mort en 1994 et que Carrie Fisher n’était plus aussi jeune au moment du tournage, plusieurs effets numériques étaient nécessaires. Bien évidemment, cette question se pose encore plus à la suite de la disparition de l’interprète de la princesse Leia.  

Le Grand Moff Tarkin et la Princesse Leia sont essentiels à l’histoire

Selon Kiri Hart, vice-président du développement chez Lucasfilm, Tarkin était indispensable à l’histoire, « s’il n’avait pas été présent, nous aurions dû expliquer les raisons de son absence ». Pour compléter l’effet, l’acteur Guy Henry était toujours habillé comme Tarkin et il portait également des instruments de capture sur sa tête. Le défi ne fut pas simple à relever, surtout avec la différence de lumières entre les deux films. Comme l’équipe n’était pas certaine du résultat, elle a prévu des solutions alternatives telles que des hologrammes ou le transfert des répliques vers d’autres personnages. Au final, John Knoll, le superviseur des effets visuels chez Industrial Ligth & Magic (ILM), est plutôt satisfait du travail accompli.

Les techniciens d’ILM ont aussi utilisé la technologie numérique afin de « recréer » la Princesse Leia, « une autre pièce essentielle ». Les prises de vue ont d’abord été effectuées avec Ingvild Deila. Ensuite, ils ont traité les images pour qu’elle ressemble physiquement à la jeune Carrie Fisher. John Knoll précise qu’ils ne prévoient pas de recourir massivement à cette technique de recréation digitale. Cette démarche était appropriée pour Rogue One.

>>> Lire aussi : Star Wars : Episode VIII : Carrie Fisher avait déjà tourné ses scènes