Samsung est prêt à vendre des écrans pliables à Google et Apple

Avec respectivement le Mate X et le Galaxy Fold, Huawei et Samsung commercialiseront leur premier smartphone pliable dans les mois qui viennent. Si tout se déroule comme prévu, une vague de « flexphones » s’apprête donc à s’abattre sur le monde. Apple et Google, qui ont jusqu’à maintenant gardé le silence sur leurs projets en la matière, auraient reçu des échantillons d’écrans flexibles de Samsung. Se laisseront-ils convaincre de prendre ce train en marche ?

>> écran Infinity Flex de 7,2 pouces à ses partenaires. Aussitôt après avoir eu vent de cette information, le site Let’s Go Digital ou encore  a d’ailleurs publié des rendus nous dévoilant ce que pourrait donner un iPad pliable.

Nous n’avons pas encore entendu parler d’un iPhone ou d’un Pixel pliable. Pourtant, après le Mobile World Congress, dont les smartphones flexibles ont été la principale attraction cette année, il serait étonnant qu’Apple et Google ignorent ce phénomène beaucoup plus longtemps. Le message envoyé par Samsung est clair : la technologie est prête et disponible. Le chaebol bénéficiera doublement du succès de ce nouveau type de gadgets. Non seulement l’entreprise vendra son Galaxy Fold, annoncé à 1980 $ l’unité, mais de plus, elle équipera les fabricants de smartphones en écrans. Le bruit court ainsi que, pour faire face à une probable augmentation de la demande en dalles Infinity Flex, les usines Samsung Display sont en train de multiplier leur capacité de production par quatre, de 2,4 à 10 millions d’écrans par an.