Accueil » Actualité » Samsung pouvait acheter Android (mais il a choisi de miser sur Bada)

Samsung pouvait acheter Android (mais il a choisi de miser sur Bada)

Image 1 : Samsung pouvait acheter Android (mais il a choisi de miser sur Bada)Comme dit l’expression, avec des si on mettrait Paris en bouteille. Mais si Samsung avait décidé de travailler avec Andy Rubin dès 2005, comme il en a eu l’opportunité, peut être que le succès d’Android aurait profité uniquement à Samsung et non pas à Google. Petit rappel : Andy Rubin est le créateur du système d’exploitation Android. Après être parti de son ancienne société, il fonde Android avant d’être racheté en 2005 par Google. Sauf que le destin du système d’exploitation – et la face du marché de la téléphonie – aurait pu être bien différent si la première compagnie à laquelle le projet a été présenté avait décidé de racheter la société.

Au bout d’un an de travail sur son projet, Rubin a eu dans l’idée de présenter Android à une entreprise qui aurait les moyens de développer plus sérieusement et à un autre niveau son système d’exploitation mobile. Et la première firme que l’entrepreneur est allé voir n’était pas Google, mais… Samsung.

Les huit membres de l’équipe Android se sont donc rendus en Corée du Sud pour s’entretenir avec celui qui était, déjà à l’époque, le plus grand constructeur mondial de téléphones : Samsung. Mais le rendez-vous s’est avéré infructueux, pire, leurs interlocuteurs se seraient tout simplement moqués d’eux. Et deux semaines plus tard, Google rachetait la jeune pousse, avec le succès que l’on connait aujourd’hui. Au final, Samsung reste le plus gros constructeur de téléphone Android. Mais la donne aurait certainement été différente s’il avait été propriétaire du système d’exploitation, même s’il est difficile d’imaginer dans quelle mesure.