Accueil » Actualité » San Francisco veut bannir la reconnaissance faciale

San Francisco veut bannir la reconnaissance faciale

La ville californienne a rédigé un projet de loi interdisant l’utilisation des systèmes de reconnaissance faciale.

Image 1 : San Francisco veut bannir la reconnaissance faciale
Crédit image : Confidentia

Le conseil d’administration de San Francisco s’est réuni mardi pour se prononcer sur des propositions d’ordonnances, notamment un amendement baptisé Stop Secret Surveillance Ordinance. Cet arrêté vise à limiter l’utilisation des données biométriques ainsi qu’à mettre en place des mesures de sécurité garantissant la transparence publique.

Craignant de possibles violations des droits civils, San Francisco envisage au travers de cette loi de bannir totalement la technologie de reconnaissance faciale. La proposition stipule : “La propension de la technologie de reconnaissance faciale à mettre en danger les droits et libertés civils l’emporte largement sur ses prétendus avantages”.

Il y a un peu plus d’une semaine, Microsoft avait refusé de vendre sa technologie de reconnaissance faciale à une agence de force de l’ordre américaine tandis qu’Amazon prête actuellement sa technologie au service de police d’Orlando pour des tests sur le terrain.

Les craintes et les polémiques autour des dispositifs de reconnaissance faciale ne cessent de grandir tandis que la plupart des agences de forces de l’ordre et de sécurité semblent vouloir se précipiter un peu trop vite sur ce nouveau mode de surveillance. En France, Nice a été la première ville à expérimenter le système de reconnaissane faciale pour la surveillance de son carnaval en février dernier. D’autres villes, comme San Francisco, préfèrent jouer la prudence.

>>> 

Thèmes :