Accueil » Actualité » Sealand ne sera pas le port des pirates

Sealand ne sera pas le port des pirates

Il y a quelques jours nous vous annoncions que ThePirateBay cherchait à récolter des fonds pour acheter une île déclarée territoire indépendant. L’objectif affiché était de continuer son activité et échapper aux législations sur les droits d’auteur. Mais le Prince et propriétaire du terrain, Michael Bates, ne se sent pas proche de la cause et refuse la vente.

« ll s’agit là d’un crime contre les droits d’auteurs, ça ne va donc pas être possible. En fait, j’ai écrit un livre qui sera adapté en film à Hollywood, ce serait donc contradictoire de s’embarquer dans cette histoire de partage de fichiers. », a déclaré le souverain. Un investisseur Russe, capable semble-t-il d’aligner les 750 millions d’euros necessaires à l’acquisition de la plateforme, ne serait pas non plus étranger à ce refus. Les détracteurs dirons qu’entre des pirates informatiques et un trafiquant d’armes ou d’uranium, le choix a été vite fait. Cependant aucune information ne filtre sur l’identité du potentiel repreneur.

Mais qu’importe pour les informaticiens de l’underground, la levée de fond ne restera pas inutile. Si la Nationalité Sealandaise promise aux donateurs ne sera pas d’actualité, on peut en revanche d’ors et déjà consulter la liste d’autres micro pays convoités. Le trésor des pirates est quelque part, ils en sont sûrs.