Accueil » Actualité » Selon Tesla, l’Autopilot augmente la sécurité routière

Selon Tesla, l’Autopilot augmente la sécurité routière

Tesla vient de publier un rapport nommé « Vehicle Safety Report ». Dans celui-ci, la compagnie avance des chiffres et des statistiques qui appuient les déclarations de son PDG, Elon Musk, concernant la sécurité du système de pilotage autonome de la marque, l’Autopilot.

Image 1 : Selon Tesla, l'Autopilot augmente la sécurité routière

Le fantasque PDG avait ainsi déclaré que les conducteurs utilisant Autopilot (qui n’est pas un système de pilotage automatique contrairement à ce que son nom laisse imaginer) ont moins d’accidents que les automobilistes « lambda ». Selon ce rapport donc, entre juillet et septembre 2018, les conducteurs sous Autopilot n’auraient été impliqués dans un accident que tous les 5,37 millions de kilomètres. Les automobilistes ne profitant pas de l’assistance ont en revanche été impliqués dans un accident tous les 3 millions de kilomètres environ.

Un rapport déjà remis en cause

Malgré ces statistiques plutôt flatteuses, de nombreux détracteurs ont avancé que, sans contexte, il était facile de faire parler les chiffres en faveur de la compagnie. Le rapport cite par exemple, des « événements semblables à des collisions », un terme qu’il est possible d’interpréter de différentes manières. Le rapport ne précise pas non qui est responsable de ces accidents, un détail plus qu’important : l’incident est-il dû à une défaillance du véhicule ? Du conducteur ? À un élément extérieur ? Par ailleurs, les fonctionnalités Autopilot et Autosteer ne sont utilisables, de l’avis même de Tesla, que dans certaines conditions, or la compagnie ne précise pas dans son rapport les conditions dans lesquelles ont été calculées ces statistiques de sécurité. Comme bien souvent avec Elon Musk, plus qu’un rapport sur la sécurité de ses voitures, il s’agit donc d’une opération de communication.

>> À lire : Audi fonce sur Tesla avec son SUV électrique : l’E-Tron