Accueil » Actualité » Si beaucoup d’enfants chinois ont besoin de lunettes c’est à cause des jeux vidéo, dixit le gouvernement

Si beaucoup d’enfants chinois ont besoin de lunettes c’est à cause des jeux vidéo, dixit le gouvernement

Près de la moitié des enfants chinois sont myopes. Une meilleure réglementation des jeux vidéo figure parmi les mesures prises par le gouvernement pour remédier à ce souci.

Image 1 : Si beaucoup d'enfants chinois ont besoin de lunettes c'est à cause des jeux vidéo, dixit le gouvernement

L’acuité visuelle des enfants chinois s’est grandement détériorée. Selon les informations relayées par Xinhua,  environ la moitié des enfants chinois sont myopes. Xi Jinping, le président de la République Populaire a ainsi demandé des mesures concrètes et des explications. Le ministère de l’Éducation a déjà répondu à ses requêtes, il publié un plan national et a déclaré un coupable : les jeux-vidéos. C’est à ce secteur que le plan de redressement s’attaque en premier lieu. 

Un plan contre la myopie

Trois directives concernent directement les jeux vidéo. Le ministère de l’Éducation souhaite limiter le nombre de titres lancés sur le marché, il veut instaurer des mesures visant à empêcher les mineurs de trop de jouer et envisage un système de classification strict en fonction de l’âge. L’organisme chinois de réglementation des médias sera chargé d’appliquer ces recommandations.

Pour les écoles, l’avis recommande un renforcement de l’éducation physique, une limitation des devoirs écrits et l’amélioration des conditions d’éclairage dans les salles de classe. Rappelons qu’en 2015, un rapport de l’Organisation mondiale de la santé soulignait que la myopie était liée au fait de passer moins de temps à l’extérieur et plus de temps à faire des activités en intérieur ou à se concentrer sur les écrans.

L’industrie du jeu vidéo est sur la sellette

Ce n’est pas la première fois que le gouvernement chinois s’attaque au jeux-vidéos. L’année dernière, un adolescent de 17 ans est mort après avoir joué sur son smartphone pendant 40 heures d’affilée. Les médias officiels ont alors reproché aux jeux de rendre les jeunes accros. Par conséquent, un plus grand contrôle des jeux en ligne figurait également parmi les recommandations du ministère de l’Éducation.

Avant cet épisode, plusieurs mesures ont été prises à l’encontre de Tencent, un grand acteur du secteur. Les autorités ont notamment interdit la vente de Monster Hunter:World. Ces décisions politiques ont évidement des conséquences économiques. Après l’annonce de l’interdiction de Monster Hunter, le titre de l’entreprise et des éditeurs nippons comme Capcom, Konami et Bandai Namco ont tous chuté.  

>>> Selon l’Organisation mondiale de la santé, l’addiction au jeu vidéo est une maladie mentale