Accueil » Actualité » Smartphones : les applications gratuites ruinent l’autonomie

Smartphones : les applications gratuites ruinent l’autonomie

Image 1 : Smartphones : les applications gratuites ruinent l'autonomieLa version gratuite d’Angry BirdsDes chercheurs de l’université américaine de l’Indiana, associés à Microsoft, ont montré que les applications gratuites intégrant de la publicité étaient bien plus consommatrices d’énergie que celles n’en affichant pas (étude disponible en PDF). Pour cela, ils ont étudié la consommation électrique de cinq applications Android. La conclusion est claire : dans certains cas, la publicité représente presque la moitié de cette consommation.

Ainsi, seuls 20 % de l’énergie utilisée pour Angy Birds sont alloués pour faire tourner le jeu. C’est le module publicitaire du jeu qui est le plus gourmand avec 45 % de la consommation électrique, notamment à cause de la géolocalisation du terminal ou du recueil d’informations sur le type de smartphone utilisé. Le transfert de ces informations est lui aussi très consommateur puisque 28 % de la consommation en provient. Même constat pour FreeChess, seuls 20 % de l’énergie est utilisée par l’intelligence artificielle, contre 50 % pour la publicité.

Difficile de trouver une solution à ce remède, la géolocalisation étant par définition très consommatrice d’énergie. En revanche, les éditeurs s’arrangent bien de ce constat, puisque l’argument peut leur permettre de vendre les versions payantes de leurs applications, bien plus économes, car dénuées de publicité.