Accueil » Actualité » Certains Nokia enverraient des données vers des serveurs chinois

Certains Nokia enverraient des données vers des serveurs chinois

Image 1 : Certains Nokia enverraient des données vers des serveurs chinois

Nokia se serait bien passé d’une telle controverse. Un mois après avoir présenté une nouvelle gamme de smartphones, la marque (ou plutôt HMD Global) se retrouve accusée d’avoir envoyé des données non cryptées vers des serveurs basés en Chine à l’insu de leurs utilisateurs.

>>> La Chine aurait hacké l’US Navy

Si HMD Global admet qu’il y a bien eu un « pépin » logiciel sur une cargaison de smartphones, la compagnie affirme aussi que le problème est désormais réglé et qu’aucun détail personnel n’a été communiqué. Les smartphones affectés seraient certains modèles de Nokia 7 Plus. Ces derniers sont sous licence HMD, une entreprise finlandaise, mais les appareils sont bel et bien fabriqués en Chine, dans les usines de FoxConn.

À tort ou à raison, la guerre commerciale opposant Washington et Pékin n’a fait qu’accroître la méfiance envers les produits chinois. Est-ce la raison pour laquelle l’Ombudsman Reijo Aarnio, l’équivalent finlandais du défenseur des droits en France, a ouvert une enquête ? Il déclare à Reuters qu’il essaiera de déterminer si les données envoyées contenaient des informations personnelles, et s’il y a la moindre justification légale derrière cette opération.