Accueil » Actualité » Snapdragon Wear 5100 : pas de révolution pour les montres connectées de 2022 ?

Snapdragon Wear 5100 : pas de révolution pour les montres connectées de 2022 ?

Alors que les premières montres connectées adoptent seulement le Snapdragon Wear 4100, nos confrères de WinFuture ont déjà publié les premières informations sur la prochaine génération de puces Snapdragon Wear de Qualcomm.

Selon WinFuture, la prochaine génération de puces pour les montres connectées, les Snapdragon Wear 5100 ne représenteraient pas une très grande évolution par rapport à la génération 4100. On ne devrait donc pas s’attendre à une révolution pour les montres intelligentes de 2022.

Qualcomm Snapdragon Wear 4100
Qualcomm Snapdragon Wear 4100 – Crédit : Qualcomm

Qualcomm avait dévoilé en juillet dernier ses nouvelles puces Snapdragon Wear 4100 et 4100+, qui s’annonçaient comme une véritable révolution puisqu’elles permettraient de rendre les montres connectées plus performantes et plus autonomes. Pourtant, les fabricants ont mis beaucoup de temps à adopter ces puces, puisqu’il a fallu attendre près d’un an pour voir les premières montres utiliser ces nouvelles puces. Récemment, c’est la Fossil Gen 6 qui embarquait le Snapdragon 4100+.

D’après les informations de WinFuture, la nouvelle génération Snapdragon Wear 5100 sera beaucoup moins existante. En effet, le SoC utilisera quatre cœurs Cortex-A53, comme les Snapdragon Wear 4100/4100+, bien que les fréquences n’aient pas été fournies.

Les Galaxy Watch4 resteraient les plus puissantes en 2022

L’utilisation de cœurs Cortex-A53 signifie que les puces utiliseront toujours le processus à faible consommation de 12 nm comme les SoC de l’année dernière. En d’autres termes, les nouveaux Snapdragon Wear 5100 de Qualcomm seraient techniquement derrière l’Exynos W920 des Galaxy Watch4 en termes de performances brutes et d’efficacité énergétique.

Cependant, WinFuture annonce tout de même que les nouvelles puces seront apparemment en mesure de prendre en charge une mémoire vive plus importante et plus rapide, jusqu’à 2 Go LPDDR4X, et un stockage de 8 Go ou 16 Go. La puce serait également testée avec des caméras comprenant des capteurs de 5MP et 16MP, mais cela ne signifie pas nécessairement que des smartwatches, Wear OS ou autres, utiliseront des caméras. Il s’agissait déjà d’une fonctionnalité présente sur la génération actuelle.

Même si ces nouvelles puces représenteront une mise à jour mineure, les montres de 2022 devraient toutes utiliser le nouveau système d’exploitation Wear OS 3 de Google, qui s’annonce lui comme étant une mise à jour significative par rapport aux précédents OS.

Source : WinFuture