Accueil » Actualité » Space X : un décollage prévu cette semaine

Space X : un décollage prévu cette semaine

Test crucial pour le Crew Dragon de Space X. L’entreprise d’Elon Musk va tester ce samedi le bon fonctionnement de la capsule d’urgence en cas d’incident. Ce test a néanmoins une semaine de retard.

Image 1 : Space X : un décollage prévu cette semaine

Alors que Boeing a échoué son test de mise en orbite de sa capsule spatiale, tout est prêt pour Space X. L’entreprise qui prévoit de transporter des astronautes doit réussir une batterie de test. Et un test décisif aura lieu ce samedi 18 janvier. Elle doit en effet prouver que l’engin spatial a toutes les qualités requises pour assurer la sécurité des astronautes. 

Le test prévu consiste à vérifier le bon fonctionnement de la capsule d’urgence, qui doit assurer le retour d’un astronaute sur Terre en cas d’interruption de vol. La Federal Aviation Administration a estimé que la séparation du Crew Dragon aura lieu entre 83 et 100 secondes après le décollage. 

L’essai d’interruption de vol est l’une des dernières étapes importantes avant l’essai de DEMO-2, qui doit amener les astronautes de la NASA Bob Behnken et Doug Hurley à l’ISS. Dans un tweet le mois dernier, le directeur général de Space X, Elon Musk, a déclaré que : « le vaisseau spatial Crew Dragon devrait être prêt en février. Mais réussir l’ensemble des tests prendra probablement quelques mois de plus ». 

La problématique des débris

Plusieurs questions ont également été posées à Space X concernant les débris de la fusée effectuant le test. Les satellites de Space X avaient déjà été critiqués par les astronomes. Le rapport de la FAA a indiqué que « le premier et le deuxième étage deviendront instables et vont se désagréger ». Les simulations de rupture ont montré que tous les débris tomberont dans l’océan Atlantique. SpaceX a promis de récupérer tous les débris flottants. 

Finalement, Elon Musk a confirmé le 11 janvier sur Twitter que la première étape de la fusée Falcon 9 ne survivra pas au test. Il écrit « Nous avons essayé de concevoir un moyen de sauver le B1046, mais ce n’est pas possible. Il sera détruit dans le feu du Dragon ». 

Source : SpaceNews