Accueil » Actualité » SpaceX envoie 60 satellites en orbite mais rate son arrimage en mer

SpaceX envoie 60 satellites en orbite mais rate son arrimage en mer

L’entreprise d’Elon Musk rate pour la deuxième fois un arrimage en mer pour cause de navigation imprécise. SpaceX possède maintenant plus de 240 satellites Starlink en orbite autour de la Terre.

Ce lundi 17 février, SpaceX a réussi son cinquième lancement de 60 satellites dans l’espace, malgré les menaces des astronomes de poursuivre l’entreprise en justice. C’est en effet le quatrième lancement de satellites en moins de 10 mois, et les scientifiques dénoncent une pollution lumineuse qui nuit à la recherche. Ces derniers veulent d’abord sensibiliser la communauté astronomique sur le sujet, avant de réellement lancer des poursuites judiciaires. 

Image 1 : SpaceX envoie 60 satellites en orbite mais rate son arrimage en mer
Source : SpaceX (vidéo)

Pourtant, l’échec de SpaceX pour amarrer son propulseur Falcon 9 pourrait ralentir la cadence. En effet, c’est le deuxième arrimage raté de SpaceX pour cause de navigation imprécise. En décembre 2018, le propulseur B1050 de l’entreprise avait atteint l’objectif principal de son premier lancement, en envoyant en orbite le vaisseau spatial CRS-16 Cargo Dragon. 

Mais sept minutes après le décollage, il est apparu que quelque chose n’allait pas avec le booster qui s’est mis à onduler de manière inhabituelle. L’atterrissage « en douceur » du B1050 s’est produit dans l’océan, alors que la cible réelle était sur la terre ferme. 

De nouvelles stratégies

Un document inédit, dévoilé par le Los Angeles Board of Harbor Commissioners, nous en dit plus un peu plus sur les futurs plans de SpaceX. D’après le premier rapport datant du 1er février, SpaceX a ressuscité les plans de construction d’une usine de vaisseaux spatiaux à Los Angeles, à une vingtaine de kilomètres du siège social. On ne sait pas encore quel sera l’utilisation de cette nouvelle usine. 

Il est dès lors tentant de spéculer. Pour Elon Musk, le créateur de SpaceX, l’objectif de Starlink a toujours été de générer des profits en vue de la colonisation de la planète Mars. Lors de la présentation de sa constellation de satellites (qu’il est effectivement en train de construire) il avait affirmé « Ces projets sont destinés à générer une quantité importante de revenus et à aider à financer une ville sur Mars ». Affaire à suivre…

Source : TESLARATI