Accueil » Actualité » SpaceX : l’assemblage du lanceur Starship MK2 a commencé

SpaceX : l’assemblage du lanceur Starship MK2 a commencé

Seulement un mois après la présentation de son nouveau lanceur Starship MK2, SpaceX a lancé l’assemblage de trois exemplaires de la fusée. Si le planning continue d’être respecté, le premier vol d’essai devrait avoir lieu d’ici deux mois.

Image 1 : SpaceX : l’assemblage du lanceur Starship MK2 a commencé

Le mois dernier Elon Musk a présenté son nouveau lanceur sur la base Boca Chica au Texas. Starship MK2 est un système de transport réutilisable pour emmener du fret ou un équipage autour de la terre dans un premier temps, puis sur la Lune, et enfin sur Mars.

La conférence a également annoncé que les premiers essais étaient programmés dans un avenir proche. Un survol des installations de SpaceX en Floride le confirme, le lanceur est déjà en phase d’assemblage.

Trois lanceurs Starship MK2 sont en cours d’assemblage en Floride

Pendant sa présentation, Elon Musk prévoyait un premier lancement dans deux à trois mois. Selon les images publiées sur le site CNBC, l’assemblage est déjà en cours, et concernerait trois lanceurs Startship MK2. D’une hauteur de 50 mètres pour 9 mètres de diamètre, ses moteurs Raptor permettent d’arracher jusqu’à 150 tonnes de la gravité terrestre.

Si le planning initial continue d’être respecté, un premier vol d’essai à une altitude de 20 km devrait avoir lieu très bientôt. En cas de succès, il doit mener à une mise en orbite dans les 5 mois à venir. Une étape cruciale pour atteindre la Lune et même Mars, à terme, la firme souhaite effectuer des missions de ravitaillement dans l’espace pour permettre à ses navettes d’aller beaucoup plus loin.

Elon Musk n’a plus le monopole des projets spatiaux ambitieux. Relativity a lancé la fabrication du premier lanceur conçu avec une imprimante 3D. Terran-1 doit effectuer son premier vol commercial en 2021 pour mettre en orbite des satellites de taille moyenne. La firme partage les ambitions martiennes de SpaceX puisqu’elle compte être la première à réaliser des navettes sur Mars.

Source : CNBC