Accueil » Actualité » SpaceX : les prochains décollages pourraient être retardés par la pénurie d’oxygène liquide

SpaceX : les prochains décollages pourraient être retardés par la pénurie d’oxygène liquide

Les décollages de SpaceX risquent de prendre du retard. L’entreprise d’Elon Musk fait face à la pénurie d’oxygène liquide utilisé pour alimenter les moteurs des fusées. La pandémie de Covid-19 est responsable de la forte demande d’oxygène liquide dans le monde.

L’oxygène liquide, souvent appelé LOX dans le domaine de l’astronautique, est utilisé par les moteurs des fusées pour décoller. Les fusées Merlin et Raptor de SpaceX qui pense pouvoir envoyer des humains sur la Lune avant 2024 brûlent donc eux aussi de l’oxygène liquide.

Les moteurs Raptor du vaisseau Starship
Les moteurs Raptor du vaisseau Starship – Crédit : SpaceX

Les 9 moteurs Merlin qui équipent la fusée Falcon 9 le mélangent à du RP-1. Il s’agit d’une forme de kérosène. De leur côté, les 29 moteurs Raptor du Super Heavy Booster 4 qui compose le vaisseau Starship, le plus grand jamais vu dans la conquête spatiale, mélangent le LOX avec du méthane liquide.

L’oxygène liquide est très demandé par les hôpitaux pour traiter les patients atteints de la Covid-19

Néanmoins, l’oxygène liquide est une ressource de plus en plus précieuse. Il est très utilisé dans les hôpitaux pour traiter les patients atteints de la Covid-19. En effet, 1 litre d’oxygène liquide produit 800 litres d’oxygène gazeux. Celui-ci est essentiel pour soigner les pneumonies et les troubles respiratoires liés à la Covid-19. La demande en oxygène liquide est d’autant plus forte que des variants comme le Delta Plus font des ravages.

Par conséquent, l’oxygène liquide est destiné en priorité aux hôpitaux. La COO de SpaceX, Gwynne Shotwell, a expliqué lors du 36e Space Symposium que cette pénurie de LOX risque d’avoir des conséquences importantes. Elle a précisé que : « nous allons être touchés cette année par le manque d’oxygène liquide pour les lancements ».

De plus, Gwynne Shotwell a confirmé que : « nous allons évidemment nous assurer que les hôpitaux disposent de l’oxygène liquide dont nous avons besoin. Mais pour quiconque a de l’oxygène liquide à revendre, vous pouvez m’envoyer un mail ». Cependant, elle n’a pas donné de détails supplémentaires sur les conséquences de la pénurie de LOX. Nous ne savons pas encore s’il y aura d’éventuels retards pour les décollages. Un lancement Starlink pour mettre les satellites du service Internet qui a atteint 100 000 utilisateurs en orbite est prévu dans trois semaines environ.

Source : Space.com