Accueil » Actualité » SpaceX : mise à feu des moteurs sans décollage pour SN11

SpaceX : mise à feu des moteurs sans décollage pour SN11

Ce vendredi 26 mars, un nouvel essai de la fusée Starship a eu lieu à Boca Chica. Si les moteurs ont bien été allumés, le décollage lui a été repoussé.

C’est dans un brouillard intense qu’a eu lieu le premier test de la fusée SN11, 11e prototype de l’entreprise SpaceX. Si les moteurs Raptors de l’engin se sont bien mis en route vers 14 h, heure française, l’équipe chargée du lancement a pris la décision de ne pas procéder au lancement.

Image 1 : SpaceX : mise à feu des moteurs sans décollage pour SN11
Allumage moteurs SN11. Crédit : capture vidéo SpaceX

L’espace aérien et les zones environnantes avaient bien été fermés en prévision du décollage pour un nouveau test de vol jusqu’à 10 km d’altitude comme les précédents prototypes. Un peu plus tard dans la soirée, les autorités ont rouvert les accès mettant fin au suspens. Si SpaceX n’a pas communiqué les raisons de l’annulation du lancement, il est fort à parier que les conditions météo et le brouillard persistant ont dissuadé l’équipe de pousser le test plus loin.

Objectif : une Starship en orbite en juillet

Alors que SN8 et 9 s’étaient écrasées à l’atterrissage, le dernier prototype SN10 avait lui réussi à se poser en douceur avant d’exploser un peu plus tard. Cela a permis à SpaceX de cumuler beaucoup d’informations et de préparer ce nouveau prototype. L’entreprise, qui semble parfaitement maîtriser la partie vol, se concentre donc à adoucir l’atterrissage afin de pouvoir réutiliser le lanceur.

L’objectif à long terme pour la fusée Starship est de faire un voyage habité vers Mars le plus tôt possible. Néanmoins avant de réaliser cet objectif, de nombreuses étapes restent à franchir. En supposant que le test de SN11 soit un succès, Elon Musk souhaiterait envoyer une fusée complète en orbite pour le mois de juillet.

L’entreprise s’est d’ailleurs fixé un planning ambitieux avec un vol non habité vers la Lune en 2022 et quelques années plus tard, un vol d’essai vers Mars. Une habitude pour Elon Musk de s’imposer des délais aussi serrés, mais qui montrent bien l’ambition du patron de SpaceX pour l’avenir de son entreprise. Pour rappel, la fusée Starship est censée avoir réalisé plusieurs vols en orbite d’ici 2023 pour permettre le voyage du milliardaire japonais Maezawa Yusaku vers la Lune avec 8 autres personnes.

Il ne reste donc plus qu’à suivre le Twitter et la chaîne YouTube de SpaceX afin de connaître la date du vol du prototype SN11 et pouvoir le suivre en direct. Habituellement, l’entreprise lance un live 5 minutes avant la mise à feu du lanceur.

Source : space.com