Accueil » Actualité » SpaceX : nouvel échec avec le prototype Starship SN4

SpaceX : nouvel échec avec le prototype Starship SN4

Le cinquième tir statique du Starship SN4 de SpaceX s’est soldé par une explosion impressionnante. Le prototype SN5 est déjà pratiquement prêt pour prendre la relève avec peut-être un vol suborbital.

En marge du vol historique de la capsule Crew Dragon repoussé à aujourd’hui, SpaceX poursuit le développement de son lanceur super-lourd. Après l’échec de plusieurs tests de mise sous pression des réservoirs du Starship, le quatrième prototype était parvenu à passer cette étape, et même à la dépasser avec 4 tirs statiques couronnés de succès. Le cinquième aura malheureusement été fatal au lanceur en se terminant par une explosion impressionnante.

Image 1 : SpaceX : nouvel échec avec le prototype Starship SN4
Crédit : NASASpaceflight

Hier, le prototype SN4 a allumé son moteur Raptor pour un nouvel essai de tir statique du Starship SN4 sur la base de Bocha Chica au Texas. Bien qu’on ne connaisse pas encore les raisons exactes de l’accident, les images du test semblent indiquer qu’une ou plusieurs fuites sont à l’origine de la destruction du second étage.

Quelques secondes après l’arrêt du moteur, une fumée blanche a commencé à s’échapper de l’engin avant qu’il ne disparaisse dans une explosion qui a certainement endommagé le pas de tir. Un échec qui n’en est pas vraiment un compte tenu de la politique de SpaceX. L’entreprise mise sur des cycles de développement très courts en effectuant de nombreux tests pour corriger les défauts identifiés à chaque itération. Un nouvel essai est d’ailleurs en préparation.

Objectif Lune : la NASA choisit SpaceX, Blue Origin et Dynetics pour concevoir son module lunaire

SpaceX : le prototype SN5 bientôt prêt pour un premier vol

Le prototype SN5 est déjà en cours d’assemblage chez SpaceX dans son usine au sud du Texas, et des photographes locaux ont même aperçu des éléments du SN6 et du SN7. Le prochain Starship pourrait même quitter le sol. SpaceX vient en effet de recevoir le feu vert de la FAA (Federal Aviation Administration) qui lui a accordé une licence pour effectuer plusieurs vols suborbitaux. Reste à savoir où les prochains essais vont se dérouler. L’entreprise construit actuellement un second pas de tir, mais on ignore encore quand il sera opérationnel.

NASA : quels risques pour les astronautes du premier vol habité de SpaceX ?

Source : Ars Technica