Accueil » Actualité » SpaceX transforme son usine pour produire du gel hydroalcoolique et des visières de protection

SpaceX transforme son usine pour produire du gel hydroalcoolique et des visières de protection

Dans l’effort de lutte contre la pandémie Covid-19 qui continue à s’étendre dans le monde et particulièrement aux États-Unis, SpaceX travaille à la production de gel hydroalcoolique et de visières de protection.

Image 1 : SpaceX transforme son usine pour produire du gel hydroalcoolique et des visières de protection
Crédits : Anna Shvets via Pexels

SpaceX fait son possible pour aider les soignants et les malades du coronavirus aux États-Unis en produisant du gel hydroalcoolique et des visières de protection, en tentant toutefois de continuer à travailler de manière normale espérant toujours envoyer 2 astronautes sur l’ISS au mois de mai.

Les entreprises privées viennent en aide aux gouvernements

L’information provient d’un email interne envoyé aux employés de SpaceX dans lequel l’entreprise se félicite d’avoir mis au point un gel hydroalcoolique conforme aux exigences du centre américain de contrôle et de prévention des maladies (CDC) et assure qu’il est efficace dans l’élimination du coronavirus. Les ingénieurs employés de l’entreprise ont également fabriqué 75 visières de protection durant le week-end, celles-ci ayant immédiatement été données au centre médical Cedars-Sinai de Los Angeles.

Image 3 : SpaceX transforme son usine pour produire du gel hydroalcoolique et des visières de protection

Solimo – Savon pour les mains, 0% alcool (4x500ml)

11,99€ > Amazon

En outre, ce ne sont pas moins de 100 combinaisons intégrales de protection en Tyvek qui ont été offertes au même centre. En plus de cela, afin d’aider ses employés, les prix des restaurants d’entreprises présents sur les sites SpaceX sont temporairement divisés par deux. Enfin, pour limiter les risques de contamination, les employés peuvent utiliser leur badge plutôt que leurs empreintes digitales pour pointer leurs horaires.

Ce discours est un revirement pour Elon Musk. S’il est bienvenu et s’accompagne de gestes forts, comme Tesla qui va fabriquer des respirateurs artificiels après en avoir importé 1000 de Chine, offerts à l’État de Californie ou avoir offert 50 000 masques N95 au centre médical de l’Université de Washington, il ne doit pas faire oublier qu’il a longtemps nié la gravité de l’épidémie et a souvent utilisé Twitter pour faire passer sa vision personnelle sur le virus, comme en mettant en avant l’efficacité de la chloroquine alors qu’elle n’est pas médicalement prouvée, et qu’elle vient même d’être remise en cause par une étude chinoise.

Source : CNBC