Accueil » Actualité » SpaceX va tester un nouveau prototype de son vaisseau Starship, le SN6

SpaceX va tester un nouveau prototype de son vaisseau Starship, le SN6

SpaceX a placé un nouveau prototype de vaisseau spatial, le SN6, sur la plateforme de lancement de ses installations à Boca Chica, au Texas. Cela signifie que la société pourrait bientôt se préparer à un nouveau test de vol à basse altitude.

Starship est un système de transport entièrement réutilisable conçu pour transporter à la fois un équipage et une charge utile dans l’orbite terrestre, la Lune, Mars et au-delà. Le Starship sera le plus puissant lanceur au monde jamais développé. Il est capable de transporter plus de 100 tonnes d’équipement en orbite.

Image 1 : SpaceX va tester un nouveau prototype de son vaisseau Starship, le SN6
Crédit : Elon Musk

Le SN6 remplace le SN5, qui était le prototype utilisé lors d’un vol d’essai effectué la semaine dernière. Le modèle qui a déjà effectué un premier vol d’essai à 150 mètres du sol est retourné dans un hangar de la base, où sont réalisés les assemblages des véhicules. Il sera analysé et l’équipe de SpaceX reconstruira les parties qui ont été endommagées pour pouvoir relancer la fusée dans le futur.

Le prototype précédent, le SN4, n’avait pas eu la chance de décoller du sol. En effet, celui-ci avait explosé lors d’un tir statique. Pourtant, un peu plutôt avant cette explosion, le SN4 avait réussi à passer les tests de pressurisation.

Un lancement prévu pour le 16 août

Avant de pouvoir décoller, le nouveau vaisseau doit subir une série de tests. Le premier est la pressurisation à l’azote à température ambiante, utilisée pour détecter les fuites et confirmer le fonctionnement des conduites de combustible. Ensuite, un test cryogénique est effectué avec de l’azote liquide à des températures proches de zéro pour simuler la poussée de 250 tonnes du propulseur raptor.

Le test cryogénique du vaisseau spatial SN6 est prévu pour le 16 août entre 15h et minuit. Selon Elon Musk, fondateur et PDG de SpaceX, l’objectif est de continuer de lancer des prototypes de la fusée jusqu’à ce que les vols deviennent une routine. Le premier vol orbital pourrait avoir lieu plus tard dans l’année.

Source : inverse