Accueil » Actualité » Star Trek Discovery saison 2 : c’est le grand retour de Spock et du commandant Spike

Star Trek Discovery saison 2 : c’est le grand retour de Spock et du commandant Spike

Image 1 : Star Trek Discovery saison 2 : c'est le grand retour de Spock et du commandant SpikeMalgré de nombreux contretemps, « Star Trek : Discovery Saison 1 » a enfin été diffusé l’année dernière. Suite à un accueil critique et public très favorable, CBS n’a pas tardé à renouveler l’émission pour une deuxième saison. Et bien que le script de la saison 2 soit encore tenu secret, les acteurs se sont réunis lors du New York Comic Con 2018 et nous ont offert un avant-goût du prochain voyage de l’US Discovery et de son équipage.

J’ai couvert la conférence « Star Trek : Discovery » lors de la NYCC 2018 lors de laquelle les acteurs et producteurs de l’émission se sont adressés à une salle bondée du Madison Square Garden. La séance a démarré avec une bande-annonce de la saison 2, qui montrait un peu tout ce à quoi nous pouvons nous attendre. Le capitaine Pike (Anson Mount) abandonnera les commandes de l’U.S.S.S. Enterprise pour superviser le Discovery. L’équipage de celui-ci suivra les sept signaux mystérieux qui semblent avoir un lien avec un « Ange rouge », découvert par le commandant Michael Burnham (Sonequa Martin-Green) et son frère adoptif, le lieutenant Spock (Ethan Peck), dans des visions. Les Trekkies ne manqueront pas de remarquer que Spock arbore une barbe dans cette saison. Concession à l’air du temps ou rappel aux connaisseurs de la série (Leonard Nimoy hirsute en tant que Mirror Spock dans la série originale) ? Les sept signaux sont en tout cas une bonne astuce scénaristique pour installer une sensation d’« aventure hebdomadaire », tout comme dans le Star Trek originel.

>> Le top 25 des plus grands films de SF

L’autre raison du succès de « Star Trek : Discovery » auprès des fans est le message positif que délivre la série. Selon Martin-Green, « Star Trek est vrai, donc profond […] Ce que nous y voyons est en fait un miroir de la société. Vous voyez ces êtres émotionnellement complexes faire des choix difficiles. Vous les voyez faire les mauvais choix. Vous les voyez vivre et respirer tout comme vous ». Doug Jones (Saru à l’écran) déclare : « Il a été une source d’inspiration pour moi, personnellement. J’ai été touché par le nombre de personnes qui m’ont rapporté la même chose — des gens qui font face à l’anxiété… Il est sur un chemin d’évolution, comme nous le sommes tous dans la série. Nous avons aussi appris que Saru vient d’une planète appelée Kaminar, que nous allons visiter dans la saison 2, et qu’il a une sœur, Sorana. Le contraste entre la famille biologique de Saru sur Kaminar et sa famille adoptive à bord du Discovery fournira probablement une tension dramatique dans l’histoire ». Michelle Yeoh reviendra également dans le rôle du capitaine et empereur Georgiou, désormais un agent de la section 31 : la cellule clandestine des opérations secrètes de la Fédération. Selon elle, « la Georgiou de la Section 31 est manipulatrice, sournoise et sexy. Nous sommes tout le temps en cuir […] J’ai beaucoup plus de plaisir à jouer ce personnage. Ce n’est pas un monstre et il y a une profonde humanité en elle ». Un autre personnage fera son retour dans la saison 2 de Discovery, même si nous ne l’avons pas vu depuis les années 60. Le capitaine Pike, qui commandait l’USS Enterprise avant Kirk, jouera cette fois-ci un rôle central dans l’histoire. Par ailleurs, bien que la guerre avec les Klingons soit terminée, Mary Chieffo reviendra dans la peau de la guerrière L’rell. Pendant la saison 1, elle avait contribué à aider la Fédération et l’Empire klingon à établir une paix précaire. Au cours de la saison 2, on la verra avec une chevelure chatoyante. « En temps de guerre, les Klingons se rasent la tête, et en temps de paix, nous les laissons repousser », déclare l’actrice. « J’adore le symbolisme dans tout ça. L’rell veut embrasser sa féminité comme elle veut embrasser sa puissance. Ce n’est pas évident pour elle. Certains Klingons mâles qui s’opposent à ce qu’une femme soit au pouvoir ». Et Anthony Rapp, qui joue le lieutenant Paul Stamets, d’ajouter « ça n’arrive nulle part dans l’univers ! », avec un sourire ironique.

>> 25 000 briques pour ce vaisseau Klingon en LEGO

Le destin du Dr Hugh Culber, l’infortuné médecin en chef du Discovery pendant la saison 1, a bien sûr été évoquée. Wilson Cruz, qui joue Culber a ainsi déclaré : « Je ne peux dire qu’une chose : nous le retrouvons là où nous l’avons laissé, voilà pour votre indice ». Histoire d’étoffer un peu plus son intervention, Mr Cruz a exhorté le public à contribuer à faire du monde utopique de Star Trek une réalité en s’inscrivant pour voter et en faisant entendre leur voix en novembre. « Cette franchise est une inspiration pour tant de gens dans le monde entier. C’est l’idée utopique d’un endroit où nous nous apprécions tous pour nos différences, qu’elles soient de race, de sexe ou d’orientation sexuelle… Il s’agit aussi de l’effort qu’il faut consentir pour y arriver. Le travail et la lutte que nous devons tous mener pour créer ce genre de monde. Partout dans le monde, nous voyons des exemples de pays qui choisissent des hommes forts pour les diriger. Mais je vous le dis, les hommes forts ne vont pas nous sauver. Nous devons nous sauver les uns les autres ». Mme Martin-Green ajoute : « il y a une raison pour laquelle la série s’appelle Discovery ». « Nous voulons tous trouver les meilleures versions de nous-mêmes. »

Star Trek : Discovery Saison 2 sera diffusée sur CBS All Access dès le 17 janvier 2019. D’ici là, des courts métrages se concentrant sur un personnage différent seront diffusés sur le service de streaming. À l’heure actuelle, seule la première est disponible : « Runaway », qui se concentre sur l’enseigne Sylvia Tilly, interprétée par Mary Wiseman.

>> À lire : Un film Star Trek plus violent et réalisé par Tarantino ?