Accueil » Actualité » Huawei s’apprêterait à supprimer des centaines de postes aux États-Unis

Huawei s’apprêterait à supprimer des centaines de postes aux États-Unis

Image 1 : Huawei s'apprêterait à supprimer des centaines de postes aux États-Unis

Selon les informations relayées par Wall Street Journal, Huawei supprimerait une grande partie des postes chez Futurewei, sa filiale R & D.

Le Wall Street Journal cite des sources proches du dossier. Outre le manque à gagner, la présence de Huawei sur la liste noire des États-Unis se traduirait également par plusieurs suppressions de poste. Même les employés de Futurewei seraient concernés. La majorité des 850 travailleurs perdrait leur emploi.

Huawei : de grandes répercussions sur l’économie américaine

Les centres de Futurewei se trouvent dans plusieurs états. Les bureaux sont basés à Dallas, à Seattle et dans la Silicon Valley. À cause des problèmes de Huawei, les dirigeants de la filiale ont effectué une vaste campagne de communication en commençant par annoncer la séparation de leurs activités en public.

Par ailleurs, de nombreux cadres de la maison mère ne travaillent déjà plus au sein des bureaux américains. Et surtout, le logo Huawei n’apparait plus dans les documents officiels. Pourtant, malgré ces mesures, l’entreprise est encore victime de dommages collatéraux. D’après le Wall Street Journal, Huawei aurait proposé un poste en Chine aux ressortissants chinois.  

Les entreprises américaines souffrent également. Qualcomm, Intel et Micron perdraient des milliards de dollars. Elles invitent les autorités à annuler les sanction et certaines outrepassent les interdictions. Donald Trump a effectué un premier pas en déclarant un assouplissement pendant le sommet du G20. Toutefois, les résultats concrets se font attendre.