Accueil » Actualité » Téléphoner au volant, c’est interdit, même quand on est à l’arrêt

Téléphoner au volant, c’est interdit, même quand on est à l’arrêt

Image 1 : Téléphoner au volant, c'est interdit, même quand on est à l'arrêt

Utiliser son smartphone en toute circonstance, surtout en voiture, ce n’est pas forcément une très bonne idée en termes de sécurité. Un conducteur en a récemment fait les frais auprès de la Cour de cassation, qui lui a rappelé qu’il est interdit de téléphoner lorsque l’on est derrière le volant, même quand le véhicule est à l’arrêt.

Le 23 janvier dernier, le verdict de la Cour de cassation est tombé. Elle a confirmé la condamnation d’un usager de la route « qui faisait usage d’un téléphone en étant assis au volant de son véhicule ». On pourrait s’étonner d’une telle décision dès lors que, comme le précise le conducteur, le « véhicule n’était pas en circulation, dès lors qu’il se trouvait à l’arrêt, moteur éteint ».

>> Coyote, Waze, Wikango : le ministère de l’Intérieur veut tous les contrôler

De son côté, la Cour rajoute que le véhicule « stationnait sur la file de droite d’un rond-point avec les feux de détresse allumés » et que « le moteur était en état de marche ». En clair, le véhicule était arrêté sur une voie de circulation et ce n’était pas pour une cause autre qu’un événement de force majeure. En somme, la décision du tribunal n’est pas si injustifiée puisque le véhicule n’était pas en panne.

Rappelons enfin que le fait de tenir un téléphone en main quand on est au volant est puni d’une amende de 135 euros, et s’accompagne d’une perte de 3 points de permis de conduire pour 3 ans.

>> [Test] Avertisseurs de radars et de zones dangereuses : quelle est la meilleure application ?